bouclier-thermique-nasa-test-septembre-carbone-adpt

Se préparant à son premier test en vol, la technologie ADEPT (Adaptable Deployable Entry Placement Technology) de la NASA n’est pas un parapluie ordinaire. Un ADEPT est un appareil pliable qui s’ouvre pour former un bouclier thermique rond et rigide, appelé aeroshell. Cette technologie révolutionnaire pourrait être utilisée comme bouclier thermique dans une fusée d’un diamètre beaucoup plus grand que la fusée elle-même.

La NASA testera un nouveau bouclier thermique 

Cette conception pourrait un jour livrer des charges utiles beaucoup plus grandes aux surfaces planétaires qu’il est actuellement possible. Les engins spatiaux se rapprochent généralement des planètes à des vitesses de plusieurs dizaines de milliers de kilomètres par heure. Entrer dans l’atmosphère d’une planète à ces vitesses comprime le gaz atmosphérique, créant un choc de pression et générant une chaleur intense juste devant le vaisseau spatial.

L’aeroshells ralentit les engins spatiaux lors de l’entrée et les protège de la chaleur. Un ADEPT pourrait être la clé des futures missions de la NASA qui nécessitent des boucliers extra-larges pour protéger les engins spatiaux destinés à atterrir à la surface d’autres planètes, le tout sans nécessiter de plus gros lanceurs.

Le premier test en vol de l’ADEPT est prévu pour le 12 septembre à partir de Spaceport America, au Nouveau-Mexique, à bord d’une fusée suborbitale SpaceLoft UP Aerospace. Un ADEPT se lancera dans une configuration repliée, ressemblant à un parapluie plié, puis se séparera de la fusée dans l’espace et se déploiera à 100 kilomètres au-dessus de la Terre.

Le test durera 15 minutes entre le lancement et le retour sur Terre.

Le test durera environ 15 minutes entre le lancement et le retour sur Terre. La vitesse maximale pendant le test devrait être trois fois supérieure à la vitesse du son, soit environ 3 700 kilomètres à l’heure. Ce n’est pas assez rapide pour générer une chaleur importante pendant la descente, mais le but de l’essai est d’observer la séquence initiale du déploiement de l’ADEPT et d’évaluer sa stabilité aérodynamique pendant que l’écran thermique pénétrera dans l’atmosphère terrestre et tombera sur le site de récupération.

bouclier-thermique-nasaLe bouclier thermique de la NASA

«Pour un système déployable comme un ADEPT, vous pouvez effectuer des tests au sol, mais en fin de compte, un test en vol présente des fonctionnalités de bout en bout: des environnements de lancement, un déploiement sans gravité et un vide cosmique, dans notre cas, ce sera l’atmosphère de la Terre », a déclaré Paul Wercinski, chef de projet ADEPT au centre de recherche Ames de la NASA à Silicon Valley en Californie.

Un bouclier fait de carbone tissé en 3D flexible

Cette conception aérobique mécanique en forme de parapluie utilise un tissu en carbone tissé en 3D flexible, tendue sur des nervures et des entretoises déployables, qui deviennent rigides lorsqu’elles sont entièrement ouvertes. Le tissu de carbone recouvre sa surface structurelle et constitue le principal composant du système de protection thermique d’entrée, de descente et d’atterrissage.

« Ce tissu fait de carbone a été la principale récente avancée, permettant cette technologie, car il utilise des fils de carbone pur qui sont tissés en trois dimensions pour vous donner une surface très résistante« , a déclaré Wercinski. « Le carbone est un matériau merveilleux pour les applications à haute température. »

Tester ce bouclier à une vitesse plus élevée

Les prochaines étapes pour un ADEPT consisteront à développer et à effectuer un test pour une entrée terrestre à des vitesses « orbitales » plus élevées, environ 27 300 kilomètres par heure, afin de concevoir un engin spatial qui se dirigera vers Vénus, Mars ou Titan et de renvoyer également des échantillons lunaires vers la terre.

Source : Nasa