nouvelle-montre-apple-moniteur-cardiaque

La toute dernière montre d’Apple peut désormais signaler des problèmes de votre rythme cardiaque – une fonctionnalité qui a été approuvée par la Food and Drug Administration (FDA) et qu’Apple considère comme une réussite majeure.

L’Apple Watch pourrait engendrer de l’anxiété

Mais certains médecins ont déclaré que l’inclusion d’outils de surveillance cardiaque dans un produit aussi populaire pourrait provoquer de l’anxiété et des visites inutiles chez les médecins.

« L’Apple Watch est devenu le gardien intelligent de votre santé », a déclaré Jeff Williams, directeur de l’exploitation chez Apple, qui supervise le développement de la montre d’Apple.

La FDA a autorisé ce dispositif en tant qu’instrument médical de classe II, ce qui signifie qu’il est destiné à diagnostiquer ou à traiter une condition médicale et présente un risque minimal d’utilisation. (Selon le site Web de la FDA, d’autres dispositifs de classe II comprennent des fauteuils roulants motorisés et des kits de grossesse.) Dans sa lettre à Apple, la FDA a identifié un facteur de risque potentiel.

Les médecins affirment que cette montre pourrait être utile pour les patients qui ont un rythme cardiaque irrégulier mais qui ne le réalisent peut-être pas. Certaines personnes atteintes de fibrillation auriculaire, une condition pour laquelle la montre fait un dépistage, ne présentent pas toujours de symptômes visibles.

Dans une situation idéale, une personne qui ne sait pas qu’elle a un problème pourrait recevoir un avertissement de la montre et transmettre ces données à son médecin.

Les rythmes cardiaques varient naturellement

Mais plusieurs cardiologues craignent que l’utilisation généralisée des électrocardiogrammes sans une initiative éducative puisse peser sur un système de santé déjà débordé. Les rythmes cardiaques varient naturellement, ce qui signifie qu’il est probable que l’Apple Watch ou tout moniteur cardiaque puisse signaler un problème lorsqu’il n’y en a pas – et envoyer quelqu’un courir chez le médecin sans aucune raison.

« Les gens ont peur, leur cœur leur fait peur », a déclaré John Mandrola, cardiologue à Baptist Health à Louisville. « Cela occasionne plus d’intervention avec des spécialistes de la santé. » Une visite supplémentaire chez votre médecin peut ne pas sembler une mauvaise chose, mais M. Mandrola a déclaré que cela pourrait mener à une série de tests inutiles, et même à des traitements tout aussi inutiles, si d’autres signes seraient mal interprétés.

De plus les médecins pourraient se retrouver confrontés à une foule d’utilisateurs anxieux recevant de faux signaux – ce que les médecins ont déjà connu avec la popularité de moniteurs de conditionnement physique, qui surveillent les fréquences cardiaques.

« J’ai dû dire aux patients: il suffit de retirer le Fitbit et de cesser de regarder les données provenant de l’appareil », a déclaré Gregory Marcus, cardiologue et directeur de la recherche clinique en cardiologie à l’Université de Californie à San Francisco.

Des résultats médicaux et financiers positifs

Mais il reconnaît qu’il pourrait y avoir des résultats médicaux et financiers positifs lors d’une visite chez le médecin proposé par cette montre – en particulier si l’ECG est suffisamment précis pour permettre un diagnostic sans avoir à recourir à d’autres tests.

« Il est trop tôt pour dire du point de vue de la santé publique si les coûts l’emporteront sur les avantages », a déclaré Marcus. Il existe de nombreux autres facteurs à considérer, tels que l’état de santé général ou l’âge des patients, qui influent sur la nécessité de traiter un rythme cardiaque irrégulier. Ceux-ci doivent être évalués par un médecin pour trouver la bonne approche pour chaque patient.

Ce qui pourrait aider à calmer l’anxiété, a-t-il expliqué, serait une éducation plus générale sur des conditions de santé telles que la fibrillation auriculaire. « En général, les médecins parlent de ces choses entre eux », a-t-il déclaré. « Peut-être que ce mouvement dans le domaine de la consommation publique signifie également éduquer les gens sur ces questions. »

Une possible augmentation de l’anxiété est réelle

Marcus – dont l’étude Health eHeart évalue comment la technologie peut aider les patients – et Mandrola se disent optimistes quant à la manière dont les données collectées par l’Apple Watch auprès des personnes ayant opté pour des études peuvent aider les chercheurs. Mais pour ceux qui portent la montre et sont effrayés par une alerte, la crainte que les avertissements provoquent une anxiété inutile est réelle.

« Je vois des gens en bonne santé entrer dans mon cabinet et la plupart ont peur de ce qui peut leur arrivé », a déclaré Mandrola. « Avec les signaux de cette montre d’Apple, cela ne fera qu’augmenter la peur chez les gens.

Nous pourrions nous retrouver avec un tsunami de gens qui visiteront leur médecin sans raison, tout simplement parce qu’ils auront reçu un avertissement de cette montre. »

Source : SFGate