vulcain-planète-de-spock

Le très sérieux magazine Science, vient de faire toute une révélation. En effet, Gene Roddenberry, le créateur de Star Trek, était visionnaire à bien des égards: les communicateurs de l’équipe Enterprise présageaient les smartphones d’aujourd’hui, le docteur Leonard McCoy utilisait un scanneur médical moderne pour identifier les maladies en quelques secondes, et nous travaillons toujours sur la téléportation.

La planète de Spock aurait été découverte

Maintenant, il semble qu’il ait prédit avec précision l’emplacement de la planète natale de l’agent scientifique Spock; Vulcain. Le magazine Sky & Telescope rapporte cette semaine qu’en 1991 Roddenberry et trois astronomes du Centre d’Astrophysique de Harvard-Smithsonian à Cambridge, Massachusetts, ont déclaré dans une lettre au magazine que Vulcain seraient probablement en orbite autour de 40 Eridani A; non mentionné dans la série télévisée originale ni dans les longs métrages ultérieurs.

Les Trekkies avaient proposé un certain nombre d’étoiles comme lieu de prédilection de Vulcain. Roddenberry et ses coauteurs ont soutenu que 40 Eridani A était le plus probable car, à 4 milliards d’années, une planète en orbite aurait eu assez de temps pour développer un être superlogique tel que Spock.

Maintenant, les astronomes ont découvert que 40 Eridani A, une étoile naine orange à 16 années-lumière de la Terre, possède effectivement une planète. Le Dharma Planet Survey, qui recherche des planètes de faible masse autour d’étoiles voisines lumineuses, rapporte dans un journal qui paraîtra dans les notices mensuelles de la Royal Astronomical Society que le putatif «Vulcain», officiellement appelé HD 26965b (et illustré ci-dessus) — a huit fois la masse de la Terre.

La gravité serait très élevée

Cela signifie qu’elle aurait une gravité très élevée, probablement trop élevée pour supporter toute sorte de vie extraterrestre. Elle tourne également assez près de son étoile, ce qui en fait une planète très chaude. Cependant, Spock était toujours connu pour garder la tête froide quand la pression commençait à monter.

vulcain-spock

Alors bien que cette planète ne soit probablement pas celle de Spock, peut-être reviendra-t-il du futur pour nous donner l’emplacement exact de sa planète natale.

Source : Science