une-base-sur-mars-2028

L’humanité pourrait avoir un avant-poste sur Mars dans une dizaine d’années, a déclaré Elon Musk. L’entreprise de Musk, SpaceX, est en train de construire un énorme duo de fusées-vaisseaux spatiaux réutilisables appelé la Big Falcon Rocket (BFR) pour aider notre espèce à explorer et à installer une base sur la Lune, sur Mars et d’autres mondes à travers le système solaire.

Une base sur Mars en 2028 selon Musk

La vision à long terme de l’entrepreneur milliardaire implique la création d’une ville d’un million d’habitants sur la planète rouge dans les 50 à 100 prochaines années. Mais nous pourrions obtenir l’infrastructure de base d’un avant-poste plus rapidement que cela, a-t-il déclaré.

« Probablement en 2028 pour la construction d’une base », a déclaré Musk sur Twitter vendredi (21 septembre), en réponse à une question sur le moment où la base sur Mars pourrait passer du rendu artistique à la réalité.

Les échéances de Musk sont réputées pour être agressives, et il faudra que SpaceX travaille dur pour atteindre cet objectif de 2028. Après tout, la BFR est encore en phase de développement. Les premiers vols orbitaux du vaisseau spatial de 100 passagers et de son accélérateur géant ne seront probablement pas disponibles avant 2020 ou 2021, a déclaré Musk la semaine dernière lors d’un événement au siège de SpaceX à Hawthorne, en Californie.

Le milliardaire japonais Yusaku Maezawa

Cet événement a surtout servi à annoncer l’identité du premier client payant de la BFR: le milliardaire japonais Yusaku Maezawa, qui prévoit de survoler, avec six à huit artistes sur une boucle d’une semaine, la lune. Cette mission, que Maezawa appelle #dearMoon, pourrait être prête dès 2023, si le développement et les tests de la BFR se passaient bien, a déclaré Musk.

Ni Musk ni Maezawa n’ont révélé combien ce dernier avait payé pour ce vol (bien que Maezawa ait confirmé que les artistes voleront gratuitement – il a acheté tous les sièges). Mais Musk a déclaré que Maezawa avait déjà effectué un acompte important et que son achat contribuait grandement à couvrir les coûts de développement de la Big Falcon Rocket. Ces dépenses s’élèveront probablement autour de 5 milliards de dollars, a expliqué Musk vendredi.

La Big Falcon Rocket pour bientôt

« Cela a beaucoup contribué à restaurer ma confiance en l’humanité – que quelqu’un soit prêt à le faire – à prendre son argent et à financer ce nouveau programme risqué, qui risque de ne pas réussir [et] qui est très dangereux ». « En fin de compte, il aide à payer le citoyen moyen pour qu’il puisse voyager vers d’autres planètes. C’est une bonne chose. », a déclaré Musk au moment de l’annonce.

Donc préparez-vous, si tout se passe bien pour Spacex et le développement de sa super et puissante fusée, dès 2028 nous pourrions voir des astronautes sur la planète Mars, dans des villes de quelques centaines de personnes. Sans oublier que la BFR permettra de voyager d’un pays à l’autre en moins de 30 minutes, et tout cela en étant 100% réutilisable.