robot-constructeur-structure

Si des tubes de fibre de verre commencent soudainement à sortir du sol, vous pourriez penser que vous êtes tombé sur une invasion extraterrestre. Mais de tels tubes existent réellement; ils sont tissés par des robots autonomes nouvellement développés pour créer de grandes structures, telles que des ponts et des abris temporaires, avec un minimum d’apport humain.

Des robots autonomes qui tissent des structures

Chacun des «Fiberbot» a un bras d’enroulement qui tire la fibre d’un réservoir au sol, mélange les matériaux dans une buse et enroule la fibre mouillée autour d’elle comme un cocon de vers à soie. Ensuite, le robot allume une lumière ultraviolette pour cuire la fibre pour en faire un tube très résistant. Puis pour terminer, il dégonfle son corps et utilise un minuscule moteur et des roues pour se placer sur la fibre durcie, où le processus recommence.

Ces robots peuvent concevoir différents motifs d’enroulement pour varier l’épaisseur et la direction des tubes. Au fur et à mesure de leur construction, les Fiberbots communiquent entre eux via un réseau informatique pour ne pas se heurter ou rencontrer d’autres obstacles. Ils peuvent également calculer le moyen le plus efficace pour construire une autre structure selon les besoins.

Des structures très résistantes

En 12 heures, une équipe de 22 robots a été en mesure de construire deux structures semblables à des arbres de 4,5 mètres de haut (environ la hauteur d’un bus à impériale), rapportent aujourd’hui les chercheurs dans Science Robotics. Les chercheurs avaient prévu que les arbres des robots se rencontrent au milieu pour former une sorte de tente, mais ils ont découvert que les machines corrigeaient réellement leur trajectoire pour ne pas se heurter.

La structure a pu se tenir debout sans dommage pendant 7 mois à l’extérieur malgré les vents violents, la pluie et la neige en automne et en hiver, jusqu’à ce que les chercheurs la démontent.

Sur d’autres planètes

L’équipe affirme que cette technologie pourrait être utilisée pour construire des structures dans des environnements distants avec un terrain accidenté, comme après un événement météorologique extrême, car les instructions sur ce qu’il faut construire peuvent être transmises sans fil aux robots et adapter les structures selon le terrain.

Avec des tests et des perfectionnements supplémentaires, les scientifiques affirment que les Fibrebots pourraient être utilisés sur d’autres planètes pour concevoir des habitats pour les futurs astronautes qui débarqueront sur Mars.

Source : Science