nouveau-chargeur-véhicule-électrique-plus-efficace

Le chargeur rapide moyenne tension conçue par une équipe d’universitaires (visible ici) gaspille 60% moins d’énergie qu’un modèle conventionnel (Crédit: North Carolina State University)

Un chargeur électrique plus efficace et plus petit

Les chargeurs pour véhicules électriques pourraient devenir beaucoup plus petits et plus éconergétiques si la technologie mise au point par des scientifiques de la North Carolina State University atteignait les consommateurs. Ce système peut également permettre des temps de charge considérablement plus rapides.

Dans un chargeur de véhicule ordinaire de 50 kilowatts, un transformateur de distribution de 1 000 kg est alimenté par une ligne de tension moyenne du secteur, puis réduit la tension à 480 volts, permettant ainsi une utilisation de 200 à 600 kg. Ce chargeur converti à son tour la tension alternative en tension continue, ce qui la rend compatible avec la batterie d’un véhicule  électrique.

En revanche, ce nouveau chargeur rapide moyenne tension (MVFC) de 50 kW de NC State s’acquitte des tâches du transformateur et du chargeur rapidement, puisqu’il prend son énergie directement d’une ligne de moyenne tension et la convertit pour une utilisation dans une batterie.

Cette conception, est rendue possible par l’utilisation de dispositifs à semi-conducteurs à large bande, permettant de créer un chargeur qui peut charger les véhicules aussi rapidement que les modèles classiques, mais ne fait que le dixième de sa taille – il pèse environ 100 kg et peut tout simplement être monté sur un mur ou un poteau.

Il perd moins d’énergie sous forme de chaleur

En plus d’être plus petit et plus léger que ses homologues conventionnels, le MVFC est également plus économe en énergie, perdant moins d’énergie sous forme de chaleur. Alors que le niveau d’efficacité des chargeurs classiques est supérieur à 93% (ce qui signifie que 7% de l’énergie est perdue sous forme de chaleur), ce prototype de la NC en gérerait 97,5%.

Les chercheurs envisagent maintenant de construire un chargeur de 1 mégawatt à cinq ports, permettant de fournir un maximum de 350 kilowatts par port. Il sera alimenté par une ligne de secteur directement raccordée à un transformateur à semi-conducteurs, qui alimentera à son tour un micro-réseau local à courant continu.

Une commercialisation pour bientôt

Plusieurs véhicules pourront être chargés simultanément par l’appareil (bien qu’ils ne soient probablement pas tous les cinq au maximum de 350 kW), et l’équipe universitaire affirme que le chargement d’un seul véhicule devrait être jusqu’à sept fois plus rapide qu’avec un système de 50 kW conventionnel. Elle cherche maintenant des partenaires de l’industrie pour l’aider à commercialiser cette technologie.

Source : North Carolina State University