télescope-hubble-nasa-panne-mode-sans-échec-maintenance-4

La NASA travaille à la reprise des opérations scientifiques du télescope spatial Hubble après que le satellite soit passé en mode sans échec le vendredi 5 octobre, peu après 18 heures EDT. Les instruments de Hubble sont toujours pleinement opérationnels et devraient produire d’excellentes données scientifiques pour les années à venir.

Un des gyroscopes de Hubble est en panne

Hubble est entré en mode sans échec après que l’un des trois gyroscopes activement utilisés pour pointer et maintenir le télescope, soit tombé en panne. Le mode sans échec place le télescope dans une configuration stable jusqu’à ce que le contrôle au sol puisse corriger ce problème et ramener la mission à un fonctionnement normal.

Construit avec de multiples redondances, Hubble a reçu six nouveaux gyroscopes lors de la mission de maintenance 4 en 2009. Hubble utilise généralement trois gyroscopes à la fois pour une efficacité maximale, mais peut continuer à effectuer des observations scientifiques avec un seul.

Le gyroscope en panne présentait un comportement en fin de vie depuis environ un an et son échec n’était pas surprenant; deux autres gyroscopes du même type avaient déjà échoué. Les trois autres gyroscopes disponibles sont techniquement améliorés et devraient donc durer beaucoup plus longtemps.

Deux de ces gyroscopes améliorés fonctionnent actuellement. Lors de la mise sous tension du troisième gyroscope amélioré qui avait été mis en réserve, l’analyse de la télémétrie de l’engin spatial a montré qu’il ne fonctionnait pas au niveau requis pour les opérations. En conséquence, Hubble reste en mode sans échec.

Le personnel de la NASA procède à des analyses

Le personnel du Goddard Space Flight Center de la NASA et du Space Telescope Science Institute procèdent actuellement à des analyses et à des tests afin de déterminer les options disponibles pour rétablir le gyroscope et améliorer ses performances opérationnelles.

Les opérations scientifiques avec Hubble ont été suspendues pendant que la NASA enquête sur l’anomalie. Un comité d’examen des anomalies, comprenant des experts de l’équipe de Hubble et du secteur, familiarisés avec la conception et les performances de ce type de gyroscope, est en cours de constitution afin d’étudier ce problème et d’élaborer un plan de reprise.

Si les résultats de cette enquête permettent de récupérer le gyroscope défaillant, Hubble reprendra ses opérations scientifiques dans sa configuration standard à trois gyroscopes.

Il pourrait reprendre ses opérations en mode «gyromètre réduit»

Si les résultats indiquent que le gyroscope n’est pas utilisable, Hubble reprendra ses opérations scientifiques dans un mode «gyromètre réduit» déjà défini qui utilise un seul gyroscope. Bien que le mode gyroscopique réduit, offre une couverture du ciel réduite, l’impact sur les capacités scientifiques globales sera relativement limité.

Source : NASA