oreille-papillon-veine-ailes-entendre

Des chercheurs ont découvert une espèce de papillon qui agrandit les nervures de ses ailes pour capter des bruits qu’elle ne pourrait pas entendre autrement – une stratégie qui pourrait être essentielle à sa survie.

Des papillons entendent avec leurs ailes

De nombreux papillons possèdent de petites oreilles, souvent sous la forme de cavités recouvertes de membrane à la base de leurs ailes antérieures. Mais les scientifiques ne savaient pas que les insectes pouvaient améliorer leur audition avec d’autres parties de leur corps.

Pour faire cette nouvelle découverte, des chercheurs ont rassemblé 30 nymphes communes des bois (Cercyonis pegala) – qui ont des veines antérieures exceptionnellement gonflées – et leur ont fait entendre des sons de basse fréquence (par rapport au spectre de l’ouïe d’un insecte), comme une note de Do grave sur un piano .

L’équipe a ensuite examiné comment les membranes auriculaires des insectes vibraient en réponse aux sons, d’abord avec les veines intactes, puis après avoir pratiqué de petites incisions.

Les nymphes entendaient moins bien

Lorsque la veine antérieure était endommagée, les oreilles des nymphes des bois étaient globalement moins sensibles, en particulier aux basses fréquences comprises entre 750 et 5 000 hertz, a rapporté l’équipe aujourd’hui dans Biology Letters. L’amplification audio peut aider les nymphes des bois à capter une plus large gamme de fréquences dans leur environnement forestier, ce qui pourrait être essentiel pour détecter les prédateurs.

Bien que les scientifiques ne sachent pas encore comment la veine aide à accorder les oreilles des nymphes des bois, ils soupçonnent que l’air supplémentaire contenu dans le vaisseau pourrait gonfler la poche située sous la membrane de l’oreille et lui permettre de distinguer les changements de fréquences.

Source : Science