luna-esa-réplique-lune

Une installation prévue pour le Centre des astronautes de l’ESA à Cologne, en Allemagne, recréera la surface de la Lune sur Terre. Andreas Diekmann, chef de projet de l’ESA pour la planification stratégique et le développement futur, explique comment l’installation analogue en trois parties de la Lune, appelée Luna, aidera l’Europe à aller plus loin dans l’espace.

Une réplique de la Lune

Les environnements analogues qui reproduisent des aspects de l’espace sur Terre constituent un banc d’essai précieux pour les outils et les concepts, ainsi qu’un lieu de recherche et un terrain d’entraînement pour les astronautes. Andreas explique que Luna combinera une superficie de 1000 mètres carrés de sol lunaire simulé avec un habitat lunaire, alimenté par un système énergétique innovant, représentatif de ce qui pourrait être utilisé comme base lunaire.

Luna bénéficiera également de la proximité des installations et de l’expertise de l’EAC et du Centre aérospatial allemand, le DLR, ce qui en fait un site très attrayant pour la préparation de l’exploration humaine de la Lune. « La Lune est un axe majeur pour l’ESA et la prochaine étape pour l’exploration humaine », explique Andreas.

« Développé en partenariat avec DLR, Luna nous aidera à renforcer notre expertise, à nous préparer pour les missions sur la Lune et à fournir une plateforme aux chercheurs de toute l’Europe pour tester les technologies et les procédures. »

Un substitut de poussière lunaire 

Bien que le développement de Luna soit encore à ses débuts, les chercheurs du centre des astronautes ont déjà identifié un substitut de poussière lunaire composé de poudre volcanique provenant d’éruptions de la région volcanique de l’Eifel, il y a environ 45 millions d’années.

Ce composé sera utilisé pour simuler la surface lunaire et les conceptions d’un habitat lunaire appelé FlexHab (Future Lunar Exploration Habitat), où les astronautes vivront et travailleront sont attendues d’ici la fin de 2018.

Des représentants de l’ESA, du DLR et d’Air Liquide Advanced Technologies ont signé un accord de partenariat concernant le stockage et la fourniture d’énergie, le 2 octobre 2018.

L’énergie solaire

L’énergie solaire a été identifiée comme l’option la plus durable pour une base lunaire. Pendant la journée lunaire, l’énergie du soleil sera utilisée directement via des panneaux photovoltaïques, mais elle servira également à séparer l’eau en hydrogène et en oxygène.

Ces deux éléments seront ensuite stockés séparément avant d’être recombinés dans une pile à combustible en vue de leur utilisation pendant les nuits lunaires, qui dureront deux semaines.

Source : ESA