MyoPro-attelle-bras-mains-prothèse-robotique

Les nouvelles technologies robotiques telles que les exosquelettes peuvent améliorer les capacités de base des personnes en leur donnant plus de force pour soulever de lourdes charges, que ce qu’elles pourraient faire normalement. Dans certains cas, cela signifie aider les personnes non handicapées à exécuter leurs tâches plus efficacement. Mais le plus important d’aider les personnes handicapées à accomplir des actions qui seraient autrement impossibles.

La prothèse robotique MyoPro 

C’est à ce niveau qu’un appareil orthopédique appelé MyoPro excelle. Fabriqué par la société de robotique médicale portable Myomo, cet appareil est présenté comme le seul système portable léger et efficace sur le marché, permettant de restaurer la fonctionnalité des bras et des mains des personnes atteintes d’une maladie neuromusculaire, d’accidents vasculaires cérébraux, de lésions du plexus brachial ou la paralysie cérébrale.

Ce dispositif non invasif fonctionne en lisant les faibles signaux nerveux à la surface de la peau, puis en utilisant ces informations il active de petits moteurs qui déplacent la prothèse dans lequel le bras se trouve. L’utilisateur contrôle en permanence sa propre main ou son propre bras.

Retrouver la capacité de faire des activités quotidiennes

«MyoPro peut aider à rétablir le fonctionnement d’un bras paralysé ou affaibli par une maladie ou une blessure.», a déclaré Paul Gudonis, président-directeur général de Myomo. «Nous estimons qu’environ 1% de la population est dans cet état. Les patients avec leur attelle MyoPro retrouvent la capacité de faire des activités quotidiennes telles que couper des aliments, s’habiller, tenir un livre, jouer au billard et participer aux tâches ménagères. MyoPro est léger, portable, facile à utiliser et sa batterie remplaçable longue durée permet une utilisation tout au long de la journée. », nous explique Gudonis

MyoPro est actuellement utilisé par plus de 700 adultes aux États-Unis, au Canada et dans certains pays européens. Selon Gudonis, ce dispositif est couvert par la majorité des régimes d’assurance. Il a été particulièrement adopté par les anciens combattants blessés au combat ou après leur service.

Pour les anciens combattants

Par exemple, un ancien combattant américain de l’armée de l’air ayant subi une blessure au plexus brachial s’est fait dire que son bras resterait paralysé jusqu’à ce qu’il reçoive MyoPro. Il a également été récemment approuvé pour les adolescents, ouvrant ainsi la voie à la technologie prothétique abordable au public.