spacex-réutilisasion-falcon9

Le gros avantage que SpaceX a sur ses concurrents, c’est que ses fusées sont réutilisables, et c’est précisément ce qu’elle fera. SpaceX a réutilisé sa fusée Falcon de 9 à 16 reprises, mais la société n’a jamais fait voler le premier étage plus de deux fois. Toutefois, en mai de cette année, la société a lancé une nouvelle version de sa fusée Falcon 9, baptisée Block 5, spécialement optimisée pour être réutilisée sur plusieurs vols.

SpaceX lancera sa Falcon 9 pour la troisième fois

Depuis lors, SpaceX a lancé deux fois une poignée de roquettes du Bloc 5, mais il n’avait jamais pris la décision d’utiliser l’une de ces roquettes pour une troisième fois. Cependant, cela pourrait arriver très bientôt, selon Lars Hoffman, directeur principal des ventes gouvernementales pour la société de fusées basée en Californie.

« Nous avons lancé la Falcon 9 plus de 60 fois », a déclaré Hoffman au symposium commémoratif de Wernher von Braun, mercredi après-midi. « Nous avons déjà fait atterrir 30 fois notre premier booster, et nous l’avons relancé 16 fois. Nous sommes sur le point de relancer un booster pour la troisième fois. Nous transformons cela en un accès courant vers l’espace; avec une haute fiabilité, des performances supérieures, un accès moins coûteux à l’espace pour tout le monde.

La société n’a pas officiellement confirmé ses plans, mais à l’heure actuelle, SpaceX a l’intention de réutiliser une fusée Falcon 9 pour la troisième fois afin de lancer une mission de covoiturage visant des dizaines de petits satellites pour Spaceflight. La date de lancement de cette mission SSO-A de Spaceflight est actuellement fixée le 19 novembre, selon un calendrier mis à jour par Spaceflight Now. Un précédent rapport dans The Space Review indiquait précédemment que cette mission pourrait impliquer un troisième vol d’un booster.

16 ans d’efforts et de nombreuses itérations

SpaceX a consacré beaucoup d’efforts à la version Block 5 de son booster. « Pour ceux qui connaissent les roquettes, c’est une quelque chose de ridiculement difficile », a déclaré Elon Musk en mai, juste avant le premier vol du Block 5. « Cela nous a pris depuis, mec, depuis 2002. Seize ans d’efforts extrêmes et de très nombreuses itérations et des milliers de changements de développement mineurs mais importants pour parvenir là où nous pensons que c’est possible. » Il fit une pause pendant une seconde puis ajouta, « Crazy hard. »

Les premières révisions du booster ont été positives. La première variante de la fusée lancée en mai, appelée Block 5, a de nouveau volé en moins de trois mois. Les moteurs et autres composants seraient revenus dans un état meilleur que prévu, et la société est confiante de pouvoir atteindre son objectif d’au moins 10 vols pour chacun des boosters du Block 5 qu’elle construit. Faire voler une fusée trois fois en six mois représenterait un début impressionnant vers cet objectif.

Source : Ars Technica