homme-marche-avec-un-implant

David Mzee a été paralysé pendant sept ans jusqu’à ce qu’un des neurochirurgiens renommé en Suisse lui insère un implant rachidien qui a changé sa vie. Il est l’un des trois patients atteints de lésions de la moelle épinière qui peuvent maintenant marcher à nouveau avec une stimulation électrique ciblée de la moelle épinière, ont annoncé des scientifiques mercredi.

Un homme marche à nouveau grâce à un implant

« Ce petit appareil qui est un générateur d’impulsions donne des impulsions à l’électrode située sur la moelle épinière », a déclaré le Dr. Jocelyne Bloch, neurochirurgien à l’Université de Lausanne.

Les lésions de la moelle épinière perturbent la communication dans le système nerveux, ce qui entraîne la perte de fonctions neurologiques et la paralysie. Normalement, les nerfs de la moelle épinière envoient des signaux du cerveau aux jambes. Cependant, chez une personne paralysée, le signal envoyé est généralement trop faible pour créer un mouvement. L’implant renforce le signal activant les muscles des jambes.

Les patients contrôlent la stimulation à distance via une montre. Lorsqu’elle est allumée, Mzee est capable de marcher plus d’un kilomètre en utilisant un déambulateur. « Je pense que vous devez essayer de faire l’impossible pour rendre le possible – et je pense que nous le faisons et ça fait du bien », a-t-il déclaré.

L’implant semble réparer les nerfs endommagés

Le scientifique qui a développé cette technique explique que l’implant semble même aider à réparer les nerfs endommagés. « Les fibres nerveuses repoussent, elles se reconnectent du cerveau à la moelle épinière », a déclaré le professeur Grégoire Courtine de l’Institut fédéral suisse de technologie.

Les médecins s’efforcent de rendre la stimulation plus confortable pour les patients comme Mzee afin qu’ils puissent garder ce dispositif actif tout le temps. Les scientifiques affirment que cette recherche démontre que la paralysie peut être inversée dans une certaine mesure. Il arrive même à marché après 5 mois de stimulation :

En dehors du laboratoire, dans le monde réel, il est difficile pour David de marcher plus de quelques pas. Les signaux de l’implant deviennent rapidement inconfortables et ne peuvent donc pas être utilisés tout le temps. Ce système est également coûteux et n’est pas assez fiable pour être utilisé en dehors du laboratoire pour une utilisation quotidienne; il est donc loin d’être guéri.

Trois autres patients ont bénéficié de ce traitement

David est le premier des trois patients ayant bénéficié de la première vague de traitement. Deux autres hommes ont également réussi à marcher à nouveau, à des divers degrés divers.

Gertan Oskan, un ingénieur néerlandais de 35 ans, a été renversé par une voiture il y a sept ans. Le jour de son anniversaire, ses médecins lui ont annoncé qu’il serait paralysé à vie. Il commence maintenant à retrouver la capacité de bouger.

Sebastian Tobler, un homme allemand de 48 ans, était un cycliste passionné qui adorait être à la campagne avant de tomber de son vélo. Maintenant, il est de retour sur un vélo spécialement adapté qui est alimenté principalement par ses mains – mais aussi en partie par ses jambes.

implant-fonctionnement-graphique

Les chercheurs pensent que leur système va s’améliorer et rétablir certains mouvements chez les personnes qui avaient perdu tout espoir de marcher à nouveau. Ils prévoient d’entreprendre de plus grands essais en Europe et aux États-Unis dans trois ans. Si cela se passe bien, les chercheurs espèrent que le système deviendra plus largement disponible.

Un article publié cette semaine dans la revue Nature détaille le fonctionnement de l’appareil.