europe-gaulois-légendes-historiques-romains
Il y a un avantage inhérent à dépeindre vos ennemis comme plus grands et plus féroces qu’ils ne le sont vraiment; si vous les battez, vous battrez des monstres sanguinaires. si vous perdez, eh bien, qui peut vaincre des monstres assoiffés de sang? Alors que l’histoire des peuples est souvent parsemée de légendes, il est difficile pour les historiens de décider ce qui est vrai et ce qui ne l’est pas.

Les Gaulois et les légendes historiques

En voici un exemple: les historiens grecs et Romains ont dépeint les anciens Gaulois Celtes, un groupe de diverses tribus qui ont occupé la France moderne et l’Europe occidentale pendant l’âge du fer. Les chercheurs ne savaient pas s’il fallait se fier aux textes classiques qui présentaient les Gaulois comme des guerriers sanguinaires qui aimaient arracher la tête de leurs ennemis, les embaumaient, puis les portait sur le cou de leurs chevaux. Dans ce cas, cependant, comme le rapporte Nicola Davis à The Guardian, de nouveaux travaux archéologiques indiquent que ces histoires sont probablement vraies.
Les archéologues ont récemment testé 11 crânes qui montraient des signes de décapitation, ainsi que des échantillons de cinq os d’animaux trouvés dans un site Gaulois au Cailar dans le sud de la France.
En plus de trouver des dépôts de gras et de cholestérol sur tous ces os, qui sont des résidus attendus de la décomposition, l’analyse chimique des échantillons a révélé que six des crânes humains contenaient aussi des diterpénoïdes, des signes que les crânes avaient été en contact avec une sorte de résine de conifère.
Cette constatation donne de la crédibilité aux légendes historiques. Selon Michelle Starr de ScienceAlert, l’historien grec Diodorus Siculus a écrit que les Gaulois étaient connus pour couper la tête de leurs ennemis et de les conserver dans un mélange comprenant de l’huile de cèdre. L’historien Romain Strabon écrivit un récit similaire, notant que les Gaulois conservaient les têtes de leurs ennemis et ne les rendaient pas, peu importe la quantité d’or qui leur était offerte.
Comme le rapporte Davis au Guardian, malgré les anciens rapports que l’huile de cèdre était utilisée, la résine était probablement un type de pin différent, puisque les cèdres n’étaient pas communs dans le sud de la France à cette époque.

Ils voulaient montrer qu’ils étaient les vainqueurs

Alors pourquoi les Gaulois ont-ils essayé d’embaumer les têtes au lieu de montrer des crânes comme tant d’autres cultures le font? Réjane Roure de l’Université Paul Valéry de Montpellier et coauteure de cette étude, publiée dans le Journal of Archaeological Science, raconte à Davis du Guardian qu’ils voulaient probablement que d’autres reconnaissent les gens qu’ils avaient vaincus. “Les textes anciens disaient que seuls les ennemis les plus puissants et les ennemis les plus importants étaient embaumés – peut-être que c’était pour pouvoir dire” voyez ce visage, c’était un grand guerrier », explique-t-elle.
Cette découverte est passionnante pour les archéologues. “Nous savions par des statues que l’étalage de têtes humaines était populaire en France méditerranéenne – proche d’une tradition plus large à cette époque impliquant l’étalage des armes. La preuve maintenant, à partir de ce site, est que des têtes humaines étaient en effet embaumées”, dit Rachel Pope de l’Université de Liverpool, qui n’est pas impliquée dans cette étude. “Maintenant, nous avons la science qui soutient l’archéologie aux premiers temps de la civilisation humaine.
Comme Ruth Schuster de Haaretz le met en contexte, les Gaulois n’ont pas inventé la décapitation. Les gens se décapitaient les uns les autres depuis l’aube de la civilisation, et cette pratique continue aujourd’hui par les extrémistes du monde entier.
Bien que les Gaulois aient vécu pendant des siècles dans une grande partie de l’Europe, la plupart de ce que nous savons à leur sujet vient de leurs ennemis; les Romains, qui considéraient les Gaulois vivant sur les frontières de leur empire comme des antagonistes sauvages. En 391 av. j.-c., à l’époque de la République romaine, les Gaulois saccagèrent la ville, provoquant une haine générale pour les Celtes qui dura pendant des siècles.

La guerre de Jules César fut soutenue par le peuple

C’est une des raisons pour lesquelles la campagne de Jules César pour asservir les Gaulois, qui a commencé en 58 avant J.-C., était si populaire. Tandis que la guerre de César, qui fut finalement couronnée de succès, fut soutenue par le peuple, plusieurs personnes au Sénat romain dénoncèrent cette tactique brutale et la soif apparente de pouvoir.
Certains suggérant même qu’ils devaient être livrés à leurs ennemis. Cette nouvelle recherche suggère que si ces menaces s’étaient concrétisées, les Gaulois l’auraient reçu sérieusement, en prenant grand soin de préserver cette très importante tête chauve – que Jules César avait à la fin de son règne.
Source : Smithsonian