gorilles-danger-espèce
Une mise à jour de la liste rouge des espèces menacées d’extinction de l’union internationale pour la conservation de la nature (IUCN) a été publiée ce mercredi 14 novembre. Selon cette nouvelle liste, les menaces contre le gorille de montagne ont diminué, rapporte la BBC.

Le nombre de gorilles est passé à 1 000

Bien que la situation des autres espèces ait évolué dans la direction opposée, le statut du gorille de montagne est passé de « gravement en danger » à « en danger » et, depuis 2008, les populations de gorilles de montagne dans le monde sont passées de 600 à plus de 1 000.
« Dans le contexte de l’effondrement des populations de la faune sauvage à travers le monde, il s’agit d’un succès remarquable en matière de conservation », a déclaré à Associated Press Tara Stoinski, présidente, directrice générale et directrice scientifique du Dian Fossey Gorilla Fund, une organisation à but non lucratif basée en Géorgie.
La liste rouge de l’union internationale pour la conservation de la nature (IUCN) classe les espèces en fonction de leur risque d’extinction sur un spectre allant de « disparue » à « moins préoccupante. » La résilience des gorilles peut être due en partie aux efforts de conservation, y compris les patrouilles anti-braconnage et le déploiement de vétérinaires formés pour aider les gorilles dans la nature.

Un victoire

L’organisation Gorilla Doctors a formé des vétérinaires pour aider les singes dans les pays où ils vivent. « C’est une victoire totale en matière de conservation, et il n’y en a pas beaucoup », explique Kirsten Gilardi, directrice américaine de Gorilla Doctors, à l’AP.
Parmi les autres nouvelles positives, le statut du rorqual commun est passé du statut d’espèce en voie de disparition à celui d’espèce vulnérable, et celui de la baleine grise de l’ouest est passé du statut d’espèce en danger critique d’extinction au statut d’espèce en voie de disparition, une amélioration que l’IUCN attribue aux interdictions internationales de chasse à la baleine qui sont en place depuis 1976.

D’autres animaux sont plus en danger

De plus, la girafe de Rothschild est passée d’une espèce en voie de disparition à une espèce presque menacée. D’autre part, beisa oryx, une antilope d’Afrique de l’est, et la tortue de Bolson, que l’on trouve dans le désert Mexicain, sont toutes deux plus en danger aujourd’hui qu’auparavant.
Pour finir, titan arum, une plante puante rarement florissante connue sous le nom de fleur morte, a été ajoutée à la liste des espèces en voie de disparition au même titre qu’une tarentule appelée la beauté orange mexicaine.
Source : The Scientist
Crédit photo sur Unsplash : Ghost Presenter