plante-robot-mit-lumière

Elles peuvent sembler assez ennuyeuses et simples de notre point de vue, mais les plantes sont des organismes incroyablement complexes qui sentent et réagissent à leur environnement. Ils sont reconnus pour utiliser des techniques d’apprentissage pour se diriger vers la lumière, et la prise de décision comme le bon moment de germer.

Un « cyborgs botanique »

Leurs méthodes habituelles pour se déplacer vers la lumière sont assez lentes, mais des chercheurs du MIT Media Lab ont maintenant créé des « cyborgs botaniques » qui peuvent contrôler un robot pour qu’une plante puisse suivre plus facilement une source de lumière.

Les chercheurs appellent leur plante cybernétique « Elowan », et à un coup d’oeil il ressemble à une plante en pot avec quelques roues attachées sur ce pot. Mais ce n’est pas juste un robot qui est programmé pour rechercher la lumière; les plantes par elles-mêmes ont le contrôle du robot, pour ainsi laisser les plantes choisir le moment où elles ont le plus besoins de la lumière.

Essentiellement, les plantes sont déjà des systèmes électroniques naturels. À travers les feuilles et d’autres organes, ils ressentent des changements dans la lumière, la température, le toucher, les blessures, la pression et d’autres facteurs provenant de leur environnement. Ils répondent ensuite à ces stimuli en envoyant des signaux électriques à travers leur corps.

Des signaux amplifiés 

Le MIT Media Lab capte ces signaux avec des électrodes insérées dans les tiges et les feuilles de la plante. Ces signaux sont naturellement assez faibles, de sorte qu’ils sont amplifiés avant de passer au robot, qui se déplace alors selon les « souhaits » de la plante vers la lumière.

Dans leurs expériences, les chercheurs ont placé Elowan entre deux lampes et, bien sûr, lorsqu’ils en allument une, le robot roule vers elle. Ce genre d’installation pourrait aider à faire des plantes de maison plus saines qui peuvent se déplacer à la recherche de la source de lumière venant du soleil ou d’une source artificielle. De plus elles peuvent se déplacer hors de la source de lumière si elle devient trop intense.

Le « cyborgs botanique » Elowan, peut être vu en action dans la vidéo ci-dessous:

Source : MIT Media Lab
Crédit photo sur Unsplash : Toa Heftiba