sonde-bennu-mise-en-orbite-31-décembre
2018 a été une année bien remplie pour les vols spatiaux, mais ce n’est pas encore terminé, et la mission OSIRIS-REx a encore une tâche majeure à accomplir avant la fin de l’année: se mettre en orbite autour de l’astéroïde Bennu.

OSIRIS-REx le 31 décembre

L’équipe abordera cette manœuvre dans l’après-midi du 31 décembre, mais il reste encore beaucoup à faire avant qu’OSIRIS-REx puisse rencontrer l’astéroïde. Deux tâches en particulier occuperont l’équipe pour le reste du mois: effectuer une étude détaillée de la cible et indiquer précisément comment le vaisseau spatial exécutera la mise en orbite.
« L’équipe de navigation va vérifier que toutes les manœuvres fonctionnent et ensuite concevra l’approche vers l’astéroïde », a déclaré Dante Lauretta, l’enquêteur principal d’OSIRIS-REx, lors de la conférence annuelle de la réunion de l’Union américaine de géophysique. L’équipe ne saura pas précisément à quel moment la manœuvre de mise en orbite aura lieu 24 heures à l’avance que cela se produise.
Mais avant qu’il n’entre en orbite autour de Bennu, la sonde OSIRIS-REx offrira une liberté inhabituelle en vol. « Je l’appelle comme un colibri », a déclaré Lauretta. « Quand vous êtes en microgravité, votre concept de dynamique orbitale a plus de flexibilité: vous pouvez changer de plan, vous pouvez quitter l’orbite, vous pouvez revenir en orbite. Vous pouvez faire toutes ces choses, alors que si vous étiez en orbite autour de Mars, vous ne pourriez jamais faire cela. »
L’équipe d’OSIRIS-REx profitera de cette liberté en effectuant une étude détaillée de l’astéroïde. La sonde a effectué trois passages rapprochés au-dessus du pôle nord de la roche spatiale. Dimanche le 9 décembre, il s’est tourné vers l’équateur et le 11 décembre, il s’est mis à voler autour, ensuite, il s’est dirigé vers le pôle sud.
Au total, cette visite produira cinq estimations de la masse de Bennu – des éléments essentiels pour établir une trajectoire de mise en orbite – et les données les plus détaillées à ce jour sur la minéralogie dans la région.
« La géologie est phénoménale, ça a été la plus belle semaine de ma carrière », a déclaré Lauretta. « Nous sommes tous rassemblés autour de nos moniteurs, nous extrayons les données, et il y en aura beaucoup plus dans les mois à venir » Lauretta a ajouté que jusqu’à présent, l’équipe n’avait examiné que 30% de la surface de l’astéroïde de manière très détaillée.

Enthousiasmé par la future manœuvre

Bien qu’il soit conscient de tout le travail à accomplir entre maintenant et la mise en orbite, Lauretta a déclaré qu’il était satisfait de tout ce qui s’était passé jusqu’à présent et enthousiasmé par la manœuvre du 31 décembre.

« Le vaisseau spatial se comporte très bien, nous sommes donc confiants dans tout ce que nous avons vus jusqu’à présent nous permettra d’utiliser le design nominal de mise en orbite », a déclaré Lauretta. « Mais encore une fois, ils vont vérifier trois fois chacune des phases pour s’assurer que tout se passera bien. »
Source : Space
Crédit photo : capture d’écran vidéo NASA