fuite-puit-de-pétrole-alberta-pévision
L’Alberta est une province au Canada où se trouve l’un des plus grands gisements de pétrole au monde. Mais le problème c’est qu’il est également l’un des plus polluant, selon un classement de l’Institut de recherche ARC Energy, de Calgary.

Prédire les fuites de gaz à effet de serre

Dans un monde où l’environnement est devenu une préoccupation majeure, plus ce pétrole produira de gaz à effet de serre, plus il coûtera cher, notamment en raison de la taxe sur le carbone.
Mais une nouvelle étude de l’Université du Vermont est la première à proposer un profil des puits qui sont les susceptibles de produire des fuites de gaz à effet de serre.
Cette recherche, menée par George Pinder, professeur en génie civil et environnemental, et son ancien doctorant, James Montague, repose sur une étude de 38 391 puits de gaz naturel et de pétrole en Alberta, au Canada. Les entreprises de cette province doivent tester les puits au moment de leur mise en service afin de déterminer s’ils peuvent avoir des fuites de gaz naturel contenant du méthane.

Trois caractéristiques majeures

Cette étude a utilisé un algorithme d’apprentissage automatique pour corréler les puits qui ont fui et ceux qui ne l’ont pas fait avec un ensemble de 16 caractéristiques. Cette analyse a permis de dégager un ensemble de caractères permettant de prédire si un puits provoquera une fuite ou non, qui est soulignée par trois caractéristiques majeures:

  1. Des puits qui s’écartaient d’une ligne de forage verticale
  2. Des puits plus anciens, forés avant la mise en place de pratiques de forage modernes
  3. Des puits de plus grandes circonférences, dont les cuvelages plus grands nécessitent des volumes de ciment plus importants

Pour un sous-ensemble de 4 024 puits pour lesquels l’algorithme avait accès à des informations plus complètes, notamment sur les propriétés fluides du pétrole ou du gaz naturel extrait, les chercheurs ont pu identifier les puits présentant une fuite avec une précision de 87%.
Pour un échantillon plus important de 28 534 puits, où la propriété du fluide n’était pas connue et prise en compte, 62% des puits présentant des fuites ont été identifiés avec précision.
Pinder a déclaré à propos des résultats de cette étude: «nous pouvons maintenant disposer d’un outil qui pourra nous aider plus efficacement à identifier les puits qui risquent de fuir. Étant donné que le méthane contribue de manière significative au réchauffement de la planète, il s’agit là d’une information importante qu’il faut exploiter. »
« La méthodologie créée par cette recherche sera précieuse car les entreprises pourront désormais concentrer leurs inspections sur les puits les plus susceptibles de fuir maintenant ou dans le futur. »

Minimiser les risques de fuite

Ces résultats ont également mis en lumière la manière dont les nouveaux puits devraient être construits afin de minimiser les risques de fuite, a déclaré Pinder.
Environ 12,5% des puits de la base de données de l’Alberta fuyaient au moment de leur mise en service. « Des recherches supplémentaires sont nécessaires pour examiner les fuites de méthane au fil du temps », a déclaré Montague, l’auteur principal de cette étude.
« Le taux d’échec est susceptible de sous-estimer le nombre de puits qui finiront par fuir, étant donné la possibilité évidente qu’ils se dégraderont avec le temps », a-t-il déclaré.
Une étude publiée en juin dans Science a estimé que les puits de gaz naturel perdaient 13 millions de tonnes de méthane chaque année, soit 60% de plus que l’estimation de l’EPA (Environmental Protection Agency), annulant ainsi une grande partie des avantages climatiques de la combustion du gaz naturel au lieu du charbon.
Source : University of Vermont

Prédire des fuites de méthane dans les puits de pétrolemartinPollution
L'Alberta est une province au Canada où se trouve l'un des plus grands gisements de pétrole au monde. Mais le problème c'est qu'il est également l'un des plus polluant, selon un classement de l'Institut de recherche ARC Energy, de Calgary. Prédire les fuites de gaz à effet de serre Dans un...