George le dernier escargot hawaïen est mort

, , Changement Climatique https://farm8.staticflickr.com/7924/46571572992_47fa840c6b_o.jpg https://farm8.staticflickr.com/7924/46571572992_47fa840c6b_o.jpg Technologie Média 0 https://technologiemedia.net/2019/01/06/george-le-dernier-escargot-hawaien-est-mort/#respond
500

le-petit-george-escargot-est-mort

Cette semaine les chercheurs ont fait leurs adieux à un escargot terrestre bien-aimé qui était le dernier survivant de son espèce. Le ministère des Terres et des ressources naturelles d’Hawaï (DLNR) a écrit jeudi dans un article émouvant sur Facebook que George était décédé le jour du Nouvel An à l’âge de 14 ans, selon David Sischo, biologiste de la faune du Programme d’invertébrés d’Hawaï.

George le dernier de son espèce est mort

George, a-t-il ajouté, a été nommé d’après le nom de la tortue de l’île Pinta, Lonesome George, un autre survivant isolé de son espèce devenu un emblème des efforts de conservation. George était l’un des 10 escargots introduits dans un laboratoire de l’Université d’Hawaii en 1997, mais il était le seul à avoir survécu:

George a mûri seul dans une cage, et bien que nous l’appelions « il », cet escargot était un hermaphrodite, ayant des parties à la fois masculine et féminine. Malheureusement, Achatinella apexfulva semble être une espèce à croisement obligatoire, ce qui signifie qu’elle avait besoin d’un partenaire pour se reproduire.

Durant sa vie, George a souvent été à l’honneur, comme un ambassadeur du sort des escargots des terres hawaïennes. Il a figuré dans de nombreux articles de journaux, de magazines en ligne, et des centaines d’écoliers et de visiteurs du laboratoire l’ont observé avec impatience.

Les humains sont en partie responsables 

New Scientist a rapporté en 2016 que ce sont en partie les humains qui sont responsables de la disparition de l’espèce Achatinella apexfulva, qui étaient convoités par les collectionneurs pour leurs superbes coquilles. Ils étaient fréquemment utilisés comme ornements.

Selon un communiqué de presse sur la mort de George, Achatinella apexfulva était la première des 750 espèces d’escargots terrestres décrites dans les îles Hawaii. Mais Honolulu Magazine a rapporté en 2017 qu’il ne restait que 200 espèces connues, dont plusieurs sont menacées d’extinction imminente.

Sischo a déclaré au magazine que les chercheurs pensent que « la plupart des gros escargots seront éteints d’ici cinq à dix ans – c’est dire à quel point c’est terrible ». « Ils sont en train de disparaître en ce moment, juste devant nos yeux », a déclaré Sischo.

La mort de George rappelle de façon lugubre les vastes conséquences du changement climatique et de l’interférence humaine sur la biodiversité, mais le DLNR a déclaré qu’il restait de l’espoir pour l’espèce de George. Le ministère a indiqué qu’un petit bout de pied de George avait été préservé en 2017 au Frozen Zoo de San Diego, une immense banque de tissus destinée à la conservation génétique.

George pourra peut-être être cloné

« Bien qu’il ne soit actuellement pas possible de cloner un escargot, ce sera certainement le cas un jour », a écrit le DLNR sur Facebook. « George pourra peut-être revenir à la vie! »

Source : Facebook
Crédit photo : DLNR (Facebook)

https://farm8.staticflickr.com/7924/46571572992_47fa840c6b_o.jpg