une-nouvelle-classe-object-découverte
Tandis que les astronomes recherchent toujours une nouvelle planète quelque part au-delà de Neptune, des objets plus petits apparaissent avec une régularité surprenante ces derniers temps.

Une équipe a découvert une nouvelle classe d’objets 

Maintenant, une équipe de l’observatoire astronomique national du Japon a découvert une nouvelle classe d’objets que l’on pensait exister depuis longtemps dans la ceinture de Kuiper, à la périphérie du système solaire. C’est un petit corps ayant un rayon de 1,3 km.
Ce nouvel objet, d’un diamètre de 2,6 km, a été repéré en utilisant la méthode d’occultation: c’est-à-dire en observant un grand nombre d’étoiles et en surveillant l’ombre d’un objet qui passe devant l’une d’elles.
L’équipe a donc placé deux petits télescopes de 28 cm sur le toit d’une école en plein air sur l’île de Miyako, dans la préfecture d’Okinawa, au Japon, et a surveillé environ 2000 étoiles pour un total de 60 heures. En analysant les données, l’équipe a découvert un événement cohérent avec le fait qu’une étoile paraissait s’assombrir car elle était occultée par un objet de la ceinture de Kuiper.

C’est le premier de sa classe dans la ceinture de Kuiper

C’est le premier objet de sa classe à avoir été aperçu dans la ceinture de Kuiper – l’étendue de débris rocheux et glacés qui s’étend au-delà de Neptune. Bien qu’il existe probablement des centaines de milliers d’objets, nous ne connaissons vraiment que les plus gros. Bien sûr, Pluton est la vedette, avec un diamètre de 2 377 km, mais les autres planètes naines comme Haumea et Makemake, avec des diamètres respectifs de 1 632 km et 1 430 km chacun.
En comparaison, Ultima Thule, que New Horizons vient de survoler il y a quelques semaines, ne fait environ que 34 km de long. La majorité des objets à cet endroit devraient être encore plus petits, à une échelle comprise entre deux et 20 km de large. Sans surprise, il est difficile de repérer des objets aussi petits à cette distance; rien n’a donc été trouvé dans cette plage – jusqu’à maintenant.
Les chercheurs disent que cet objet est une sorte de « chaînon manquant » dans la formation des planètes. Les planètes commencent leur vie alors que les matières s’agglutinent dans des disques de poussière et de gaz et finissent par gonfler pour devenir les objets de taille normale que nous voyons aujourd’hui.

La première observation directe d’un tel objet

Il est donc logique que des objets intermédiaires de la taille d’un kilomètre soient nécessaires, mais ceci marque la première observation directe d’un tel objet dans la ceinture de Kuiper.
Les résultats de cette découverte ont été publiés dans Nature Astronomy.
Source : National Astronomical Observatory of Japan
Crédit photo : Pixabay