médicament-perte-musculaire-personnes-âgées
C’est un triste fait qu’après 35 ans environ, nous commençons à perdre progressivement de la masse musculaire. Cela peut être quelque peu compensé par l’exercice, bien que la plupart des gens tendent généralement à s’affaiblir avec l’âge.

Des muscles en bonne santé chez les personnes âgées

Mais un nouveau médicament pourrait aider, car il a été démontré qu’il augmentait la taille et la force musculaires des souris âgées. Ce médicament expérimental a été mis au point par des chercheurs de la branche médicale de l’Université du Texas à Galveston.
Fondamentalement, ils ont identifié une protéine dans les cellules souches musculaires (qui deviennent des cellules musculaires) qui est apparemment responsable de leur dysfonctionnement lié à l’âge.
Les scientifiques ont ensuite mis au point un médicament qui minimise l’effet de cette protéine, permettant ainsi aux cellules souches musculaires âgées de retrouver un état de jeunesse dans lequel elles forment et réparent facilement le muscle.
Cette protéine est connue sous le nom de nicotinamide N-méthyltransférase (NNMT). Ce médicament est donc appelé inhibiteur de la NNMT (NNMTi). Lors des tests en laboratoire, un groupe de souris âgées présentant une lésion musculaire ont reçu des doses quotidiennes de NNMTi, tandis qu’un autre groupe a reçu un placebo.

Les fibres musculaires avaient 70% plus de force

Après sept jours de traitement, il a été constaté que les animaux du premier groupe avaient un nombre plus élevé de cellules souches musculaires fonctionnelles, qui réparaient les blessures. Ces souris ont également doublé la taille de leurs fibres musculaires et avaient 70% plus de force musculaire que les souris de l’autre groupe.
La chimie du sang des deux groupes est restée à peu près la même – selon les chercheurs, cela suggère que ce médicament n’a causé aucun effet secondaire négatif. « Il n’y a actuellement aucun traitement disponible pour retarder, arrêter ou inverser la dégénérescence musculaire liée à l’âge », a déclaré le Dr Harshini Neelakantan, auteur principal d’un article sur cette étude.

Vieillir en meilleure forme

« Ces premiers résultats soutiennent la mise au point d’un traitement médicamenteux innovant susceptible d’aider les personnes âgées à être en meilleure forme, plus rapidement et plus fort, leur permettant ainsi de mener une vie plus active et plus indépendante à mesure qu’elles vieillissent. »
Cette recherche a été publiée Biochemical Pharmacology.
Source : The University of Texas Medical Branch at Galveston
Crédit photo sur Unsplash : Frank Busch