InSight : les premiers rapports météo depuis Mars

, , , , , Espace https://farm8.staticflickr.com/7916/46241507765_1e4f552946_o.jpg https://farm8.staticflickr.com/7916/46241507765_1e4f552946_o.jpg Technologie Média 0 https://technologiemedia.net/2019/02/20/insight-les-premiers-rapports-meteo-depuis-mars/#respond
403

sonde-nasa-InSight

Si vous vous êtes déjà demandé quel temps il faisait sur Mars, ne vous posez plus la question; la NASA a publié aujourd’hui un outil en ligne qui permettra au public de consulter quotidiennement la météo martienne sur la base des données recueillies par l’atterrisseur InSight de l’agence spatiale.

InSight a débuté sa mission sur Mars

Obtenir des rapports météorologiques de Mars n’est pas une nouveauté. Les astronomes tentent depuis des siècles d’interroger la météorologie martienne à l’aide de télescopes terrestres. Des mesures sur place sont disponibles depuis le débarquement des atterrisseurs vikings en 1976.

Cependant, la mission InSight a fait évoluer les choses, car son objectif d’étudier la structure et la dynamique internes de la planète nécessite de se maintenir le plus silencieux possible à proximité des instruments pour éliminer les interférences.

Ce n’est pas possible avec un petit atterrisseur robotique. Les scientifiques de la mission compensent donc cela en mesurant les vibrations causées par les vents et de pression ainsi que les fluctuations de température, puis les annulent mathématiquement.

C’est la raison pour laquelle InSight est équipé d’un ensemble d’instruments APSS (Auxiliary Payload Subsystem) qui surveille les conditions météorologiques 24 heures sur 24 – ou 24 heures 39 minutes, puisque nous parlons de Mars.

Cela contribue à la précision de l’expérience sismique pour la structure intérieure (SEIS) en tenant compte non seulement des paramètres météorologiques standard, mais également du champ magnétique local, grâce à un magnétomètre fabriqué par l’UCLA situé près de l’atterrisseur.

TWINS détecte les vents qui pourraient gêner

Ces capteurs de température de l’air et du vent, appelés TWINS (Temperature and Wind for InSight), sont situés sur le dessus du véhicule. Construit par le Centro d’Astrobiología en Espagne, TWINS détecte les vents qui pourraient gêner la surveillance sismique et fonctionne conjointement avec les caméras de l’atterrisseur pour aider à mieux comprendre comment le vent capte la poussière sur la surface martienne.

L’outil de météorologie en ligne de Mars a été conçu par le Jet Propulsion Laboratory de Pasadena en Californie, l’Université Cornell et le Centro d’Astrobiología de Madrid.

Les rapports météorologiques martiens quotidiens sont disponibles ici.

Source : NASA
Crédit photo : NASA/JPL-Caltech

https://farm8.staticflickr.com/7916/46241507765_1e4f552946_o.jpg