supraconducteur-température-ambiante
Un scientifique travaillant pour la US Navy a déposé un brevet pour un supraconducteur à température ambiante, représentant un changement de paradigme potentiel pour la transmission de l’énergie et des systèmes informatiques.

Un supraconducteur à température ambiante

Salvatore Cezar Pais est répertorié en tant qu’inventeur de la demande de brevet de la Navy rendue publique par l’office américain des brevets et des marques ce jeudi. La demande affirme qu’un supraconducteur à température ambiante peut être construit en utilisant un fil métallique avec un isolant et un revêtement en aluminium PZT (titanate de zirconate de plomb) déposé par évaporation sous vide avec une épaisseur de la profondeur de pénétration de London et polarisé après le dépôt.
Une bobine électromagnétique est positionnée de manière circonférentielle autour du revêtement de sorte que lorsque la bobine est activée avec un courant pulsé, une vibration non linéaire est induite, permettant la supraconductivité à température ambiante.
« Ce concept permet la transmission de l’énergie électrique sans aucune perte et présente une gestion thermique optimale (sans dissipation de chaleur) », selon le document de brevet, « ce qui conduit à la conception et au développement de nouveaux dispositifs de production et de récupération d’énergie présentant des avantages considérables pour la civilisation. » Aucune autre donnée n’a été incluse dans les documents du brevet.

Une supraconductivité à 25 degrés Celsius

Un supraconducteur à température ambiante est un matériau capable de présenter une supraconductivité à des températures avoisinant les 25 degrés Celsius. Les supraconducteurs actuels fonctionnent lorsqu’ils sont refroidis près du zéro absolu, et le supraconducteur le plus chaud, le sulfure d’hydrogène, fonctionne à -70 degrés Celsius.
D’autres ont prétendu avoir inventé un supraconducteur à température ambiante dans le passé. L’année dernière, deux scientifiques indiens ont prétendu avoir fabriqué un supraconducteur à température ambiante utilisant des particules d’or et d’argent. D’autres physiciens utilisent du lanthane sous pression et de l’hydrogène.
TechLink, l’intermédiaire de partenariat national du ministère de la Défense pour le transfert des technologies, peut aider les entreprises innovantes à accéder à la technologie afin qu’elle puisse être développée en de nouveaux produits.
Grâce au transfert des technologies, les inventions du DoD sont mises à la disposition des entreprises et des entrepreneurs en vue de leur utilisation dans de nouveaux produits et services. La première étape consiste à naviguer dans le processus de contrat des licences, ce que TechLink aidera à faire sans frais pour les entreprises.
Une licence confère le droit de mettre l’invention en pratique à des fins commerciales et comprend souvent des données et des connaissances techniques connexes, ainsi que des droits de propriété intellectuelle sur le marché. Les droits de licence versés à la marine sont généralement négociés.
Le brevet peut être téléchargé en cliquant sur ce lien : supraconducteur à température ambiante (PDF).
Source : TeckLink
Crédit photo : Wikipédia (CC BY-SA 3.0)

Un supraconducteur à température ambiantemartinPhysique
Un scientifique travaillant pour la US Navy a déposé un brevet pour un supraconducteur à température ambiante, représentant un changement de paradigme potentiel pour la transmission de l’énergie et des systèmes informatiques. Un supraconducteur à température ambiante Salvatore Cezar Pais est répertorié en tant qu’inventeur de la demande de brevet de...