Une tortue inconnue âgée de 100 ans trouvée aux Galapagos

, , , , Découverte https://farm8.staticflickr.com/7921/47168365192_cf57a2b449_o.jpg https://farm8.staticflickr.com/7921/47168365192_cf57a2b449_o.jpg Technologie Média 0 https://technologiemedia.net/2019/02/26/une-tortue-inconnue-agee-de-100-ans-trouvee-aux-galapagos/#respond
457

tortue-géante-113-ans

Jusqu’au début de ce mois-ci, la tortue géante Fernandina (Chelonoidis phantasticus) n’avait pas été vue vivante depuis 1906. Le 17 février, une expédition à la recherche de cette tortue, qui aurait été éteinte, a découvert une femelle isolée et enterrée dans les broussailles dans une région reculée sur l’île de Fernandina aux Galapagos, selon un communiqué.

Une tortue de 100 ans découverte sur l’île de Fernandina

Sur la base de sa carapace et de ses traits, elle a été identifiée comme étant membre de C. phantasticus. «Les photos de l’équipe montrent clairement une vieille femelle dont la taille varie de moitié à deux tiers de celle du mâle connu. En attendant la confirmation génétique, il s’agit sans aucun doute de la tortue géante perdue Fernandina.», explique Anders Rhodin, de Turtle Conservancy et de l’Union internationale pour la conservation de la nature.

Les membres de l’équipe soupçonnent que davantage de tortues pourraient vivre sur l’ïle Fernandina à cause des traces et des passages observés à cet endroit L’expédition comprenait des membres du parc national des Galapagos, de la réserve des Galapagos et d’Animal Planet, qui ont financé la recherche et la présenteront dans un épisode de l’émission «Extinct or Alive».

Elles peuvent encore se reproduire

L’équipe a transporté la tortue, qui pourrait avoir plus de 100 ans, sur l’île de Santa Cruz où se trouve un centre d’élevage de tortues géantes, rapporte l’Associated Press. S’il y a d’autres tortues vivantes, elles peuvent encore se reproduire.

La tortue est en bonne santé mais son poids est insuffisant, ce qui n’est pas surprenant compte tenu de la végétation clairsemée de la région où elle habitait près d’un volcan. Elle a été emmenée au centre de reproduction de la tortue Fausto Llerena, un parc national situé à l’ïle de Santa Cruz. Cette installation lui assurera une alimentation continue et saine et, éventuellement, des œufs et des progénitures s’il y a eu rétention de sperme.

L’espoir est que cette découverte suscitera de nouvelles recherches et un financement continu pour localisation un compagnon approprié avec l’objectif ultime de relâcher de nombreux animaux sains sur l’île. Le centre de sélection a réussi à reproduire et à remettre en circulation 4 000 tortues des Galapagos depuis sa création.

Il y a encore de l’espoir

«Ils auront besoin de plus d’un mâle, mais les femelles peuvent stocker le sperme pendant longtemps», déclare Stuart Pimm, professeur d’écologie de la conservation à l’Université Duke, dans l’article de l’AP. « Il peut y avoir de l’espoir. »

Source : The Scientist
Crédit photo : Pixabay

https://farm8.staticflickr.com/7921/47168365192_cf57a2b449_o.jpg