océan-Arctique-sans-glace
Selon une étude récemment publiée, l’océan Arctique pourrait connaître un été sans glace d’ici les 20 prochaines années. La décongélation serait due à la combinaison d’une phase de réchauffement naturel et des effets du changement climatique induits par l’homme.
De nombreuses études ont prédit que l’Arctique tendrait vers un été sans glace vers le milieu du siècle. Cela se produirait au mois de septembre. Cependant, les fluctuations naturelles de la température qui se produisent dans les océans de la Terre, connues sous le nom d’Oscillation Interdécadale du Pacifique (IPO), rendent difficile la détermination du moment exact où elles se produiront.
Les océans de la Terre représentent un environnement incroyablement dynamique, caractérisé par des variations de température de jour en jour et de mois en mois. Les processus océaniques à grande échelle peuvent provoquer un changement relativement spectaculaire. Les processus du Pacifique tropical suivent des cycles distincts durant lesquels ils font passer la température de l’océan du chaud au froid, puis du froid au chaud.
Chaque cycle dure entre 10 et 30 ans et la température varie d’environ 0,5 ° Celsius. Cela peut sembler peu, mais cela suffit pour avoir une influence significative sur la vitesse à laquelle la glace de mer disparaît.
Le modèle informatique utilisé dans cette nouvelle étude, dirigée par l’Université britannique d’Exeter, a pu prendre en compte l’effet de l’IPO sur la température de l’océan. L’équipe a tracé des prévisions quant au moment où l’océan Arctique connaîtrait son premier été sans glace avec le passage de l’IPO de froid à chaud, puis a comparé les résultats à des simulations dans lesquelles l’IPO se déplaçait dans le sens opposé.
Selon les résultats de ces nouvelles simulations, le grand dégel de l’océan Arctique se produira entre 2030 et 2050. Les chercheurs ont découvert que, lorsque l’IPO était dans une phase de réchauffement, comme dans le monde réel, du premier été sans glace était retardé d’environ sept ans par rapport au début de l’IPO dans une phase froide.
En outre, l’équipe estime que le premier été sans glace se déroulera beaucoup plus près de l’année 2030 que prévu. Le réchauffement climatique induit par l’homme est la principale cause de la perte de glace dans l’océan Arctique. Notre volonté de réduire les émissions de gaz à effet de serre sera donc le facteur déterminant du moment du dégel, expliquent les chercheurs.
Un article détaillant ces résultats a été publié dans la revue Geophysical Research Letters.
Source : American Geophysical Union
Crédit photo sur Unsplash : Alto Crew

L'océan Arctique pourrait être sans glace d'ici 20 ansmartinChangement Climatique
Selon une étude récemment publiée, l'océan Arctique pourrait connaître un été sans glace d'ici les 20 prochaines années. La décongélation serait due à la combinaison d'une phase de réchauffement naturel et des effets du changement climatique induits par l'homme. De nombreuses études ont prédit que l'Arctique tendrait vers un été...