Le mystère des icebergs verts en Antarctique enfin résolu

, , , , , Découverte https://farm8.staticflickr.com/7861/40346025863_1340b39c07_b.jpg https://farm8.staticflickr.com/7861/40346025863_1340b39c07_b.jpg Technologie Média 0 https://technologiemedia.net/2019/03/07/le-mystere-des-icebergs-verts-en-antarctique-enfin-resolu/#respond
369

les-icebergs-verts-mystère-résolue

Des recherches menées par l’Université de Washington proposent une nouvelle théorie qui pourrait expliquer pourquoi certains icebergs en Antarctique sont teintés de vert émeraude plutôt que du bleu normal, ce qui pourrait résoudre un mystère scientifique de plusieurs décennies. Cette étude est publiée dans le Journal of Geophysical Research: Oceans.

Le mystère des icebergs verts

La glace pure est bleue car la glace absorbe plus de lumière rouge que de lumière bleue. La plupart des icebergs semblent blancs ou bleus lorsqu’ils flottent dans l’eau de mer, mais depuis le début des années 1900, des explorateurs et des marins ont signalé avoir vu des icebergs verts autour de certaines parties de l’Antarctique.

Les scientifiques ont depuis longtemps été intéressé par cette curiosité, mais les glaciologues soupçonnent maintenant les oxydes de fer contenus dans la poussière de roche de l’Antarctique de virer au vert. Ils ont formulé cette nouvelle théorie après que des chercheurs australiens eurent découvert de grandes quantités de fer dans la banquise Amery de l’Antarctique oriental.

Le fer est un nutriment essentiel pour le phytoplancton, une plante microscopique qui constitue la base du réseau trophique marin. Mais le fer est rare dans de nombreuses régions de l’océan. Si les expériences donnent raison à cette nouvelle théorie, cela signifierait que les icebergs verts transportent du fer du continent Antarctique dans la mer, quand ils se détachent, fournissant ainsi un nutriment essentiel aux organismes qui soutiennent la quasi-totalité de la vie marine.

Ils sont importants pour le phytoplancton

«C’est comme prendre un colis au bureau de poste. L’iceberg peut acheminer ce fer dans l’océan au loin, puis le faire fondre et le transmettre au phytoplancton qui peut l’utiliser comme nutriment », a déclaré l’auteur principal Stephen Warren, glaciologue et professeur émérite au département des sciences de l’atmosphère de l’Université. «Nous avons toujours pensé que les icebergs verts n’étaient qu’une curiosité exotique, mais maintenant, nous pensons qu’ils pourraient être importants. »

Source : University of Washington
Crédit photo : Pixabay

https://farm8.staticflickr.com/7861/40346025863_1340b39c07_b.jpg