Le sang serait la clé de la régénération du foie

, biothechnologie https://farm8.staticflickr.com/7839/40357611043_3ea17b8cf7_b.jpg https://farm8.staticflickr.com/7839/40357611043_3ea17b8cf7_b.jpg Technologie Média 0 https://technologiemedia.net/2019/03/09/le-sang-serait-la-cle-de-la-regeneration-du-foie/#respond
627

foie-régénération-protéine

S’il y a un organe qui est important pour la santé c’est bien le foie. Cet organe remplit plusieurs fonctions qui sont vitales pour l’humain. Par exemple il détoxifie le sang de divers métabolites, synthétise des protéines et produit des substances biochimiques nécessaires à la digestion.

Régénérer le foie via une protéine

Aucun moyen n’est encore connu pour compenser l’absence des fonctions hépatiques à long terme, bien que les techniques de dialyse hépatique puissent être utilisées à court terme. La transplantation hépatique est la seule option en cas d’insuffisance hépatique complète.

Mais cela pourrait changer. En effet, le foie est le seul organe du corps capable de se régénérer. Mais certains patients qui subissent une résection du foie, une intervention chirurgicale qui enlève une partie malade de l’organe, finissent par avoir besoin d’une greffe car le processus de renouvellement ne fonctionne pas correctement.

Une nouvelle étude de la Michigan State University, publiée dans la revue Blood, montre que le fibrinogène, une protéine de la coagulation du sang, pourrait être la clé du succès de la régénération du foie.

« Nous avons découvert que le fibrinogène s’accumule rapidement dans le foie restant après la chirurgie et demande aux plaquettes d’agir en tant que premiers répondants, déclenchant ainsi la phase la plus précoce de la régénération », a déclaré James Luyendyk, professeur de pathobiologie au Collège de médecine vétérinaire. « Mais si le fibrinogène ou les plaquettes sont inhibés, la régénération est retardée. »

Les plaquettes sont des cellules sanguines qui contribuent à la formation de caillots et à l’arrêt des saignements. Quand ils reçoivent des informations du fibrinogène, ils entrent en action et s’accumulent dans la partie restante du foie pour l’aider à se restaurer, ce qui augmente les chances de parvenir à un foie pleinement fonctionnel et à un rétablissement réussi.

Les dépôts de fibrinogène sont extrêmement importants

En utilisant des échantillons de patients ayant subi une résection hépatique et un modèle comparable chez la souris, Luyendyk et son équipe ont constaté que lorsque le fibrinogène était faible, le nombre de plaquettes dans le foie diminuait. « Cela montre que les dépôts de fibrinogène sont extrêmement importants et ont un impact direct sur la régénération du foie des souris et des humains », a déclaré Luyendyk.

Selon Dafna Groeneveld, coauteur de Luyendyk et chercheur postdoctoral dans son laboratoire, leurs résultats démontrent que les taux de fibrinogène pourraient également constituer un marqueur prédictif pour les médecins. « Mesurer cette protéine chez des patients présentant une résection hépatique peut aider à déterminer à l’avance si l’organe se régénérera avec succès ou s’il deviendra dysfonctionnel », a-t-elle déclaré.

Cela pourrait conduire à de nouveaux traitements qui aideraient les médecins à corriger les faibles niveaux de cette protéine en utilisant des concentrés de fibrinogène qui peuvent être administrés pendant la chirurgie.

Une thérapie utilisant du fibrinogène 

« Ce type de traitement n’a pas encore été essayé chez les patients ayant eu une résection hépatique », a déclaré Luyendyk. « Mais une fois que nous aurons compris le fonctionnement exact du fibrinogène dans le processus de régénération et testé des thérapies potentielles chez la souris, il pourrait éventuellement fournir la preuve nécessaire pour l’utiliser après une chirurgie et améliorer les résultats pour les patients. »

Source : Michigan State University
Crédit photo : Pxabay

https://farm8.staticflickr.com/7839/40357611043_3ea17b8cf7_b.jpg