facebook-amis-exclusion
Vos amis sur Facebook pourraient affecter vos pensées et susciter une vague d’émotions négatives en vous, menant à des sentiments d’exclusion sociale et même à entraver votre intelligence.

Facebook pourrait nuire à vos émotions

Cette étude, menée par des chercheurs de l’Université de Buffalo, a montré que les sites de médias sociaux ont tendance à fournir aux utilisateurs des informations susceptibles de les amener à se sentir exclus du cercle d’amis. Cette recherche a révélé que ces interprétations négatives des messages inhibaient la pensée intelligente de telle sorte que les utilisateurs soient réellement plus réceptifs et vulnérables aux messages publicitaires.
Mais les chercheurs disent que les publications suscitant l’exclusion sociale ne semblent pas être intentionnelles. Les sites de médias sociaux, de par leur conception, encouragent le partage d’informations entre amis, l’interprétation de ces messages d’une personne à l’autre peut varier.
Cette étude montre que c’est particulièrement le cas quand une personne voit des amis s’engager dans quelque chose sans eux, ce qui les fait se sentir exclus, même si c’est une conversation sur un sujet banal.
«Ces résultats sont non seulement significatifs parce que nous parlons ici des émotions des individus, mais ils soulèvent également des questions sur la manière dont l’exposition à ces interactions affecte le fonctionnement des utilisateurs dans leur quotidien», déclare l’auteur principal Jessica Covert, étudiante de troisième cycle à l’école Département de la communication.
« Des recherches hors ligne suggèrent que l’exclusion sociale évoque diverses conséquences physiques et psychologiques telles que la réduction de la pensée cognitive complexe. »

Des scénarios reflétant les interactions sur Facebook

Pour cette étude, Covert et son équipe ont créé des scénarios reflétant les interactions typiques sur Facebook. Près de 200 personnes ont participé à une expérience qui a exposé une partie d’entre elles à des situations d’exclusion sociale. Les chercheurs ont donné à un groupe un scénario dans lequel deux bons amis partageaient des informations sur les médias sociaux excluant un participant. L’autre groupe a vu un fil d’actualité qui ne présentait aucun message d’exclusion sociale.
Les membres du groupe d’exclusion sociale ont déclaré ressentir plus d’émotions négatives que le groupe témoin. Les chercheurs affirment que ces participants ont également utilisé plus de «ressources mentales pour comprendre leurs réseaux sociaux, ce qui les rendaient particulièrement sensibles aux stimuli, tels que la publicité».
En effet, le cerveau régule généralement le sentiment d’exclusion sociale, car la plupart des personnes bien ajustées concluront logiquement qu’ils ne sont pas intentionnellement laissés en dehors de leur cercle social. Mais cette autorégulation a un coût: elle consomme des ressources du cerveau utilisées pour une pensée intelligente, ce qui ouvre donc la possibilité à un individu de se laisser persuader par quelque chose comme une publicité.

Le modèle d’affaires de Facebook est construit sur la publicité

« Tout le modèle d’affaires de Facebook est construit sur la publicité. Ce n’est rien d’autre qu’une machine publicitaire”, dit Stefanone. « Étant donné les recettes publicitaires annuelles de Facebook, Je pense que c’est une conversation qui en vaut la peine, que l’utilisation régulière, bénigne et commune de cette plateforme peut conduire à une inhibition à court terme de la pensée intelligente. »
Les auteurs envisagent d’utiliser leur théorie pour tester, dans une future étude, comment l’utilisation des médias sociaux peut entraver l’intelligence des utilisateurs.
Cette recherche a été publiée dans Social Science Computer Review.
Source : University at Buffalo
Crédit photo : Pixabay

Comment vos amis Facebook peuvent blesser vos émotionsmartinSociété
Vos amis sur Facebook pourraient affecter vos pensées et susciter une vague d'émotions négatives en vous, menant à des sentiments d'exclusion sociale et même à entraver votre intelligence. Facebook pourrait nuire à vos émotions Cette étude, menée par des chercheurs de l’Université de Buffalo, a montré que les sites de médias...