coeur-dispositif
Des chercheurs du centre médical universitaire de Leiden (LUMC) et de l’Université de technologie de Delft ont trouvé un moyen de réinitialiser immédiatement et automatiquement un cœur en pleine course au moyen d’un dispositif à DEL implanté.

Un défibrillateur à DEL

Dans la revue scientifique Science Translational Medicine, ils décrivent le fonctionnement de leur défibrillateur bioélectronique. Ce pourrait être la première étape vers un traitement sans douleur pour les patients atteints de fibrillation auriculaire.
Le système mis au point par le groupe de recherche détecte les arythmies rapides dans l’oreillette du cœur du rat et envoie un signal à un dispositif à DEL placé près du cœur. «Le flash de lumière de cette DEL amène alors le cœur à générer un courant électrique par lui-même pour arrêter l’arythmie. Ceci est rendu possible en utilisant la thérapie génique pour introduire des protéines spécifiques sensibles à la lumière dans le coeur.
Cela rétablit immédiatement et automatiquement le rythme normal du cœur », explique le chercheur principal Daniël Pijnappels du département de cardiologie de LUMC. René Poelma, chercheur au département de microélectronique de la TU Delft, est le deuxième auteur de l’article, en collaboration avec le professeur Kouchi Zhang, il a développé la lampe à DEL implantable. «L’une des choses nécessaires pour réinitialiser un muscle cardiaque en course rapide est une intensité lumineuse élevée à la bonne longueur d’onde , mais il n’y a pas beaucoup d’espace dans le corps pour cela.

Un dispositif miniaturisé

C’est pourquoi nous avons développé une lampe à DEL miniaturisée qui, une fois implantée, est capable de diffuser une lumière ayant une intensité suffisante sur une zone relativement large », explique-t-il. Cette recherche est un excellent exemple de la façon dont la combinaison de connaissances médicales et technologiques peut conduire à un dispositif innovateur.
Pijnappels ajoute: «le défibrillateur bioélectronique peut arrêter la fibrillation auriculaire sans choc électrique. De cette manière, le cœur peut être réinitialisé de manière totalement automatisée et à tout moment. Nous prévoyons que ce traitement de la fibrillation auriculaire pourrait améliorer à la fois la qualité de vie du patient et son pronostic. »

Les chercheurs soulignent que des recherches considérables sont encore nécessaires avant de pouvoir arriver à un traitement qui convient à tous les patients, cependant, ils ont maintenant démontré que cette possibilité existe.
Source : Delft University of Technology
Crédit photo sur Unsplash : Jamie Street