Des chercheurs renvoient un qubit dans le passé

, , , , , Physique https://farm8.staticflickr.com/7912/32445313927_fbb4637f67_o.jpg https://farm8.staticflickr.com/7912/32445313927_fbb4637f67_o.jpg Technologie Média 0 https://technologiemedia.net/2019/03/15/des-chercheurs-renvoient-un-qubit-dans-le-passe/#respond
505

espace-temps-quantique

Des scientifiques russes ont réussi à inverser le temps, mais à une très très petite échelle. Les chercheurs de l’Institut de physique et de technologie de Moscou, ainsi que leurs collègues américains et suisses, ont annoncé leurs résultats dans la revue Scientific Reports.

Des scientifiques ont à inverser le temps

«Nous avons créé artificiellement un état qui évolue dans une direction opposée à celle de la flèche thermodynamique du temps», a déclaré l’auteur principal de cette étude, Gordey Lesovik.

«Cela fait partie d’une série d’articles sur la possibilité de violer la deuxième loi de la thermodynamique. Cette loi est étroitement liée à la notion de flèche du temps qui suppose que le sens du temps va du passé vers le futur. »

La deuxième loi de la thermodynamique affirme que tout système isolé dégénérera en un état plus chaotique. Dans leur expérience, Lesovik et ses collègues ont observé deux ou trois qubits supraconducteurs dans un ordinateur quantique. Les qubits sont similaires aux bits informatiques standard, mais au lieu d’exister sous la forme d’un ou de zéro, ils peuvent exister dans n’importe quelle superposition de ces valeurs.

Les chercheurs comparent les qubits à des boules de billard qui commenceraient comme une formation en rang avant de s’arrêter. Les qubits commencent à zéro et deviennent de plus en plus complexes à mesure que le temps avance, tout comme les boules de billard se répandent sur toute la table.

Cette découverte ouvre la voie à la possibilité de l’inversion temporelle

Mais dans cette expérience, les scientifiques ont utilisé un programme spécial pour ensuite relancer l’évolution en arrière de l’état quantique. Avec deux qubits, les résultats ont montré que dans 85% du temps, ils revenaient à leur état initial – comme si les boules de billard s’étaient spontanément réinstallées. Avec trois qubits, le taux de retour était de 50%. Les chercheurs attribuent ces résultats un peu moins parfaits aux imperfections de l’ordinateur lui-même.

«Nos découvertes ouvrent la voie à la possibilité de l’inversion temporelle et le temps écoulé dans les systèmes quantiques réels», écrivent-ils. Dans le même article, Lesovik et ses collègues calculent également la probabilité qu’un électron dans l’espace interstellaire «se localise spontanément dans son passé récent». En d’autres termes, ils ont essayé de savoir si les qubits voyageant dans le temps se produiraient dans le monde réel.

Ils ont découvert que les chances que cela se produise étaient plutôt faibles: «si on passait toute la vie de l’Univers – 13,7 milliards d’années – en observant 10 milliards d’électrons fraîchement localisés à chaque seconde, l’évolution inverse de l’état de ces particules ne se produirait qu’une fois», ont-ils déclaré. « Et même alors, l’électron ne voyagerait pas plus d’un dix milliardième de seconde dans le passé. »

Source : Cosmos Magazine
Crédit photo sur Unsplash : Daniele Levis Pelusi

https://farm8.staticflickr.com/7912/32445313927_fbb4637f67_o.jpg