voyage-espace-médecin-comprendre-effets
Des chercheurs préviennent que les médecins devront commencer à se familiariser avec les implications médicales du temps passé en microgravité pour se préparer à l’avènement du vol spatial commercial.

Les médecins doivent se préparer aux vols commerciaux

Dans The New England Journal of Medicine, Jan Stepanik, Rebecca Blue et Scott Parazynski, du laboratoire de recherche en médecine aérospatiale et de recherche vestibulaire de la clinique Mayo, en Arizona, aux États-Unis, décrivent les défis potentiels pour les médecins et leurs patients d’un changement largement prédit d’un État à une industrie spatiale financée par des fonds privés.
Jusqu’à présent, disent-ils, tous les astronautes étaient en bonne santé et aptes à respecter les normes élevées imposées par la NASA et d’autres agences spatiales. Ils notent que tout cela est sur le point de changer.
«L’émergence de vols spatiaux commerciaux privatisés devrait permettre à des clients payants, y compris ceux qui souffraient déjà de problèmes de santé, d’avoir la possibilité de voyager dans l’espace», écrivent-ils.
Et cela signifie que de nombreux médecins généralistes dans les années à venir seront confrontés à des patients qui voudront savoir s’ils ont ce qu’il faut pour décoller lors d’une mission dans l’espace.

Se familiariser avec les dangers des voyages dans l’espace

Les médecins devront donc se familiariser avec les dangers et les risques potentiels des voyages dans l’espace et évaluer la capacité de chaque patient à les supporter. Et surtout, soulignent Stepanik et ses collègues, les omnipraticiens ne seront pas tenus d’approuver officiellement le souhait de quiconque qui se diriger vers les étoiles, mais, même dans ce cas, toute information fournie pourraient avoir des ramifications juridiques.
Les défis évidents pour les touristes de l’espace  incluent l’immense stress sur le corps occasionné par le décollage de la fusée, ainsi que l’anxiété et la gêne pouvant être déclenchées par le bruit et les mouvements. Au-delà de cela, cependant, les questions de santé peuvent devenir compliquées, d’une manière dont ni les patients ni les médecins ne sont au courant.
Même des problèmes relativement mineurs peuvent survenir pendant un vol spatial, allant des poches du visage dues aux changements de fluides internes aux maux de dos résultant du léger allongement de la colonne vertébrale en microgravité.
De nombreux astronautes ont signalé leur incapacité à uriner pendant les premiers jours. Les auteurs notent que ce problème se résout généralement en quelques jours et «nécessite rarement une période d’auto-cathétérisme temporaire». Cependant, ajoutent-ils avec un euphémisme admirable, «pour le participant profane, de telles expériences peuvent réduire considérablement le plaisir de voler.

Des changements des paramètres juridiques

Les auteurs soulignent que le passage des astronautes de carrière aux membres du public à bord des vaisseaux spatiaux entraînera également un changement des paramètres juridiques.
La Federal Aviation Administration (FAA) des États-Unis a déjà pris des mesures dans ce domaine, admettant qu’il incombe en dernier ressort à chaque passager de décider s’il est suffisamment apte à supporter les contraintes d’un voyage dans l’espace.
Cependant, une telle idée repose sur le principe du consentement éclairé et, selon les chercheurs, «il est difficile de démontrer légalement que les participants comprennent parfaitement les risques et la légalité de leur propre consentement, ce qui soulève des inquiétudes quant à la responsabilité éventuelle du processus de consentement. »

Une collaboration pour relever la myriade de défis 

Stepanik, Blue et Parazynski appellent à «une collaboration étroite entre les cliniciens en pratique, les spécialistes de la médecine spatiale et la communauté aérospatiale» afin de relever la myriade de défis qui attendent la communauté médicale pour protéger les intérêts de toutes les parties concernées.
Source : Cosmos Magazine
Crédit photo : Pixabay (montage)

Les médecins devront comprendre les risques des vols spatiauxmartinSociété
Des chercheurs préviennent que les médecins devront commencer à se familiariser avec les implications médicales du temps passé en microgravité pour se préparer à l’avènement du vol spatial commercial. Les médecins doivent se préparer aux vols commerciaux Dans The New England Journal of Medicine, Jan Stepanik, Rebecca Blue et Scott Parazynski,...