Les débris de l’Inde constituent une menace pour l’ISS

Espace https://farm8.staticflickr.com/7889/33644802558_17c7a76832_o.jpg https://farm8.staticflickr.com/7889/33644802558_17c7a76832_o.jpg Technologie Média 0 https://technologiemedia.net/2019/04/02/les-debris-de-linde-constituent-une-menace-pour-liss/#respond
589

débris-espace-ISS-nasa

Selon la NASA, les débris spatiaux résultant du test de missiles antisatellite de l’Inde menacent l’ISS. Cela semblait peut-être une bonne idée à l’époque, mais la destruction par l’Inde d’un de ses propres satellites en orbite lors d’un récent test de missiles a mis par inadvertance ceux qui se trouvaient à bord de la Station spatiale internationale (ISS) en danger, selon la NASA.

Les débris de l’Inde mettent en péril l’ISS

S’exprimant lors d’un événement retransmis en direct lundi, l’administrateur de la NASA, Jim Bridenstine, a décrit ce test de missiles anti-satellite indien du 27 mars comme « incompatible avec l’avenir des vols habités », ajoutant: « c’est inacceptable et la NASA doit être très claire sur ce son impact sur nous. »

Les critiques craignent que les conséquences à long terme de tels tests ne soient une course aux armements dans l’espace, mais les craintes plus immédiates sont centrées sur les dommages potentiels que pourraient causer des centaines de nouveaux fragments de satellites rejoignant la quantité déjà énorme de débris dans l’espace autour de la Terre. En effet, on estime à 100 millions de petits fragments de 1 mm, et de plus de 500 000 de débris de 1 cm. À la vitesse qu’ils se déplacent, c’est aussi dangereux qu’une balle de fusil.

Ces débris, qui sont principalement composés de satellites à la retraite, d’anciens équipements et de pièces de fusée abandonnées, posent un risque de collision pour l’ISS et son équipage, ainsi que pour la multitude de satellites en orbite autour de la Terre.

Ils seraient sans danger selon l’Inde

Le ministère indien des Affaires extérieures insiste sur le fait que son test est sans danger, car il a été effectué dans la basse atmosphère pour garantir que tout débris résultant de l’explosion se décomposerait et retomberait sur Terre « dans quelques semaines ».

Mais lundi, M. Bridenstine a déclaré que la NASA avait identifié 400 débris orbitaux issus de l’essai, dont au moins 24 – chacun de plus de 10 cm – avaient dépassé l’apogée de l »ISS, ce qu’il a qualifié de « terrible » et qui met en péril la sécurité de l’ISS. Cependant, il a confirmé que comme le test avait été effectué assez bas sur l’orbite terrestre, les fragments – et donc le risque – se dissiperaient avec le temps.

« Nous sommes chargés de permettre plus d’activités que jamais auparavant dans l’espace, dans le but de favoriser la condition humaine », a déclaré Bridenstine à son auditoire lundi, tout en affirmant que les essais de missiles anti-satellites mettaient en péril ces tentatives.

La NASA dit qu’il y a des millions de débris spatiaux en orbite autour de la Terre, la plupart d’entre eux sont trop petits pour être suivis. Mais si vous voyagez à une vitesse maximale de 17 000 km/h, même les plus petits fragments risquent d’endommager gravement les objets qui se trouvent sur leur passage. L’agence spatiale suit actuellement 23 000 débris orbitaux de 10 cm ou plus chacun. Les scientifiques, quant à eux, ont travaillé sur différents projets visant à éliminer ces débris.

Les petits débris constituent un risque à cause de la vitesse

Même les collisions avec des objets minuscules peuvent être catastrophiques dans l’espace, en grande partie à cause de la vitesse auquel les engins spatiaux se déplacent en orbite, avec un minimum de 7,8 km par seconde.

Source : The Guardian
Crédit photo : Pixabay

https://farm8.staticflickr.com/7889/33644802558_17c7a76832_o.jpg