Hubble regarde un amas globulaire

, Astronomie https://live.staticflickr.com/7895/46679424475_3c94bd1dbb_o.jpg https://live.staticflickr.com/7895/46679424475_3c94bd1dbb_o.jpg Technologie Média 0 https://technologiemedia.net/2019/04/12/hubble-regarde-un-amas-globulaire/#respond
401

un-amas-globulaire-hubble-nasa

Les amas globulaires sont intrinsèquement des objets magnifiques, mais le sujet de cette image du télescope spatial Hubble; de Messier 3, est généralement reconnu comme l’un des plus beaux de tous.

Un amas globulaire vu par Hubble

Contenant un demi-million d’étoiles, cette babiole cosmique vieille de 8 milliards d’années est l’un des amas globulaires les plus grands et les plus brillants jamais découverts. Cependant, ce qui rend Messier 3 si spécial, c’est sa population exceptionnellement nombreuse d’étoiles variables, des étoiles dont la luminosité fluctue avec le temps.

De nouvelles étoiles continuent à être découvertes dans ce nid stellaire étincelant, mais nous en connaissons jusqu’à présent que 274, le nombre le plus élevé de tous les amas globulaires. Au moins 170 d’entre elles appartiennent à une variété spéciale appelée variables RR Lyrae, qui pulsent avec une période directement liée à leur luminosité intrinsèque.

Si les astronomes savent à quel point une étoile est brillante en fonction de sa masse et de sa classification, et savent à quel point elle semble brillante de notre point de vue ici sur Terre, ils peuvent ainsi calculer sa distance par rapport à nous. Pour cette raison, les étoiles RR Lyrae sont connues sous le nom de chandelles standard, des objets dont la luminosité est connue et dont la distance et la position peuvent être utilisées pour nous aider à mieux comprendre les grandes distances célestes et l’échelle du cosmos.

Messier 3 contient des étoiles «bleus»

Messier 3 contient également un nombre relativement élevé de retardataires dites étoiles «bleus», qui sont montrées clairement dans cette image d’Hubble. Il s’agit d’étoiles bleues de la séquence principale qui semblent jeunes parce qu’elles sont plus bleues et plus lumineuses que les autres étoiles de l’amas.

Comme on pense que toutes les étoiles des amas globulaires se sont formées ensemble et ont donc à peu près le même âge, seule une différence de masse peut donner à ces étoiles une couleur différente.

Une vieille étoile rouge peut sembler plus bleue lorsqu’elle gagne plus de masse, par exemple en la retirant d’une étoile proche. La masse supplémentaire la change en une étoile plus bleue, ce qui nous fait penser qu’elle est plus jeune qu’elle ne l’est réellement.

Source :  NASA’s Goddard Space Flight Center
Crédit photo : ESA/Hubble & NASA, G. Piotto et al.

https://live.staticflickr.com/7895/46679424475_3c94bd1dbb_o.jpg