La cathédrale Notre-Dame de Paris a été la proie des flammes

Société https://live.staticflickr.com/65535/40655144113_82c6060968_o.jpg https://live.staticflickr.com/65535/40655144113_82c6060968_o.jpg Technologie Média 0 https://technologiemedia.net/2019/04/16/la-cathedrale-notre-dame-de-paris-a-ete-la-proie-des-flammes/#respond
779

notre-dame-de-paris

C’est avec consternation que nous avons appris hier que la cathédrale Notre-Dame de Paris, un des monuments les plus emblématiques de Paris, dont la construction s’étend sur plus de deux siècles, et qui est visitée à chaque année par plus de 14 millions de personnes, avait été la proie des flammes.

La cathédrale Notre-Dame de Paris a été partiellement détruite

Pour beaucoup de Parisiens, cet emblème vieux de 850 ans est tout simplement le cœur de leur ville, ses deux tours carrées gothiques s’élevant au-dessus des bâtiments environnants le long de la Seine. Avec l’une des plus longues et des plus riches histoires: a été le lieu des mariages royaux, la consécration de Napoléon Bonaparte comme empereur et la béatification de Jeanne d’Arc. C’est également le lieu où le public célèbre la vie des grands et des bons.

C’est à Notre-Dame en 1431 qu’Henry VI, roi d’Angleterre, fut couronné roi de France et que Jacques V, roi d’Écosse, épousa Madeleine de France en 1537. Des messes Requiem furent organisées pour les présidents Charles de Gaulle et François Mitterrand. Elle a été immortalisée dans la culture populaire par Victor Hugo dans son roman gothique Le Bossu de Notre-Dame.

La cathédrale Notre-Dame de Paris a été commandée par le roi Louis VII qui souhaitait en faire un symbole du pouvoir politique, économique, intellectuel et culturel de Paris, au pays et à l’étranger. La ville était devenue le centre du pouvoir en France et avait besoin d’un monument religieux correspondant à son nouveau statut.

Il a fallu 200 ans pour la construire

Une basilique médiévale occupant le site choisi par le roi à l’extrémité orientale de l’île de la Cité, l’une des deux îles de la Seine, a été démolie pour permettre la construction de la nouvelle cathédrale. La première pierre de ce qui devait être un édifice massif de 130 mètres de long et de 48 mètres de large aurait été posée en 1163, en présence du Pape Alexandre III, mais il a fallu encore 200 ans pour le terminer et a subi de fréquentes modifications durant les siècles de sa construction.

Les deux tours de la façade Ouest, hautes de 69 mètres, ont été construites au début du XIIIe siècle. La tour Nord est accessible aux visiteurs par un escalier de 387 marches, tandis que la tour Sud abrite les 10 cloches de la cathédrale. Parmi les plus célèbres de ces cloches, le bourdon – nommé Emmanuel – a sonné lors de la plupart des événements majeurs de l’histoire de la France, notamment le couronnement des rois, les visites papales et la fin des deux guerres mondiales.

Il a également sonné pour marquer la destruction des tours jumelles de New York le 11 septembre 2001. La flèche originale, construite à peu près au même moment que les tours, a été enlevée au XVIIIe siècle mais remplacée par la suite.

Profanée à la Révolution française, au début du 19e siècle, la cathédrale s’effondrait et était à moitié ruinée à l’intérieur. Le couronnement de Napoléon en tant qu’empereur, suivi du succès du roman de Hugo, attira l’attention sur ce bâtiment, ce qui donna lieu à des restaurations majeures au milieu du XIXe siècle.

Outre le plafond voûté de nervures en bois qui a été en grande partie détruit par l’incendie, on s’inquiète du sort des extraordinaires trois vitraux «roses» et des nombreux objets historiques de la cathédrale, dont l’orgue du XVIIe siècle. Plusieurs reliques religieuses précieuses, révérées par les catholiques, se trouvaient à l’intérieur du bâtiment. Sur le toit, il y avait plusieurs ruches.

Voici une vidéo 360 degrés RV

Alors que l’incendie faisait rage lundi soir 400 pompiers ont lutté contre l’incendie, l’ancien maire de Paris, Bertrand Delanoë, pouvait à peine cacher son émotion en se disant «immensément triste» à la suite de la destruction de la cathédrale. Il a ajouté: «C’est une perte inestimable… Notre-Dame de Paris doit vivre. Nous ne devons pas nous résigner à cela… c’est l’héritage de toute l’humanité. »

Peu importe le pays dans lequel nous vivons, cette cathédrale reste et restera un monument d’une valeur historique inestimable.

Crédit photo et vidéo sur Unsplash : Hannah RedingVR World 360

https://live.staticflickr.com/65535/40655144113_82c6060968_o.jpg