Le nanogénérateur à neige qui produit de l’électricité

Technologie https://live.staticflickr.com/65535/47623405561_47be6c75e5_o.jpg https://live.staticflickr.com/65535/47623405561_47be6c75e5_o.jpg Technologie Média 0 https://technologiemedia.net/2019/04/16/le-nanogenerateur-a-neige-qui-produit-de-lelectricite/#respond
433

nanogénérateur-électricité-neige

Les endroits enneigés ne sont pas idéaux pour la collecte d’énergie solaire – les panneaux ne peuvent pas faire grand-chose s’ils sont recouverts de neige. Une équipe de l’Université de Californie à Los Angeles (UCLA) a mis au point un nouvel appareil capable de produire de l’électricité à partir de la neige elle-même.

Un nanogénérateur à neige

L’équipe a qualifié ce nouvel appareil de nanogénérateur triboélectrique à base de neige, Comme son nom l’indique, ce qui signifie qu’il utilise l’électricité statique pour générer une charge par l’échange d’électrons. Ces types de dispositifs ont été utilisés pour fabriquer des générateurs qui tirent leur énergie des mouvements du corps, des écrans tactiles et même des traces de pas sur les sols.

La neige est chargée positivement, ainsi le frottement contre un matériau ayant la charge opposée permet d’extraire de l’énergie. Après une série d’essais complets, l’équipe a choisi le silicone comme matériau le plus efficace.

Appelé le Snow TENG, et imprimable en 3D, il est composé d’une couche de silicone fixée à une électrode. L’équipe a déclaré qu’il pourrait être intégré à des panneaux solaires afin de pouvoir continuer à produire de l’électricité même recouverte de neige, ce qui le rapprocherait d’une cellule solaire hybride qui récupérait également l’énergie des gouttes de pluie sur sa surface.

Il peut fonctionner dans des zones isolées

Le problème est que le Snow TENG produit une assez petite quantité d’électricité dans sa forme actuelle – il a une densité de puissance de 0,2 mW par mètre carré. Cela signifie que vous ne raccorderez pas cela au réseau comme un panneau solaire, mais cela pourrait donner lieu à de petits capteurs météorologiques autonomes.

« L’appareil peut fonctionner dans des zones isolées car il fournit sa propre alimentation et ne nécessite pas de piles », déclare Richard Kaner, auteur principal de l’étude. « C’est un appareil très intelligent – une station météo qui peut vous dire combien de neige tombe, la direction dans laquelle la neige tombe, ainsi que la direction et la vitesse du vent. »

Les chercheurs ont donné d’autres exemples, comme un capteur qui pourrait être fixé au bas des chaussures ou des skis et être utilisé pour collecter des données pour les sports d’hiver.

Cette recherche a été publiée dans la revue Nano Energy.

Source : UCLA
Crédit photo sur Unsplash : Ian Keefe

https://live.staticflickr.com/65535/47623405561_47be6c75e5_o.jpg