Cette créature fabrique une armure en aluminium

Découverte https://live.staticflickr.com/65535/33865780228_94d0827556_b.jpg https://live.staticflickr.com/65535/33865780228_94d0827556_b.jpg Technologie Média 0 https://technologiemedia.net/2019/04/30/cette-creature-fabrique-une-armure-en-aluminium/#respond
370

crevette-armure-aluminium-protection

Les amphipodes, de petits crustacés ressemblant à des crevettes que l’on retrouve dans la plupart des écosystèmes aquatiques, commencent à se désagréger dès qu’ils atteignent des profondeurs de 4 500 mètres.

Une armure en aluminium

À cette profondeur, une combinaison de pressions écrasantes, de températures basses et d’une acidité plus élevée provoque la dissolution du carbonate de calcium dans leurs exosquelettes, les rendant vulnérables à la pression et aux prédateurs.

Maintenant, les scientifiques ont découvert comment une espèce – Hirondellea gigas – peut survivre dans la partie la plus profonde de l’océan: avec une armure en aluminium. Les chercheurs ont d’abord analysé des spécimens de H. gigas trouvés au fond du Challenger Deep, à plus de 10 000 mètres sous la surface de l’océan.

Ils ont découvert que cet amphipode construisait une armure personnelle – constituée d’une couche de gel d’hydroxyde d’aluminium recouvrant la surface de son exosquelette. Mais l’aluminium n’est pas abondant dans l’eau de mer, ce qui rend difficile l’approvisionnement en ce matériau de construction. Il est cependant abondant dans les sédiments océaniques.

Pour comprendre comment H. gigas accédait à son aluminium, l’équipe a exposé les sédiments du Challenger Deep – que le crustacé avalera probablement en mangeant – à des produits chimiques contenus dans son intestin. Dans cet environnement acide, un sous-produit des plantes de son régime alimentaire réagit avec les sédiments riches en métaux pour libérer les ions aluminium.

Au contact de l’eau les ions d’aluminium se transforment en gel protecteur

Lorsque les ions d’aluminium sont libérés dans l’eau de mer alcaline, ils se transforment en gel protecteur d’hydroxyde d’aluminium, rapportent les chercheurs ce mois-ci dans PLOS ONE.

L’armure en aluminium semble à la fois soulager le stress des pressions en haute mer et empêcher les exosquelettes des amphipodes de lixivier du carbonate de calcium et de se désintégrer.

Grâce à ces découvertes, les scientifiques sont sur le point de comprendre comment il est possible de survivre dans l’un des environnements les plus difficiles au monde.

Source : Science
Crédit photo : Wikipédia (CC BY-SA)

https://live.staticflickr.com/65535/33865780228_94d0827556_b.jpg