oméga-3-poisson-plantes-génétiquement-modifiées
Des recherches menées par la faculté de médecine de l’Université de Southampton ont montré que les acides gras oméga-3 venant des plantes génétiquement modifiées sont assimilés et transformés par le corps de la même manière que lorsqu’on consomme de l’huile de poisson.

Les oméga-3 des plantes transgéniques

Ces résultats sont une excellente nouvelle pour le professeur Johnathan Napier qui a été le pionnier de la modification des plantes de Camelina sativa afin de produire l’huile végétale améliorée dans leurs graines. Il a déclaré: «il est vraiment excitant de voir nos recherches progresser au point de mener des études chez  l’homme, et encore plus agréable de voir des résultats aussi positifs.
« Cette première étude chez l’homme est à la fois une avancée scientifique importante et une étape supplémentaire dans notre cheminement pour rendre cette huile disponible pour le consommateur. »
Principalement présents dans l’huile de poisson et les poissons gras, les acides gras oméga-3 – l’acide eicosapentaénoïque (EPA) et l’acide docosahexaénoïque (DHA) – sont des composantes-clés des membranes cellulaires et sont importantes pour la santé et le développement, mais il n’existe aucune source naturelle de ces oméga-3.

Elles aident à protéger contre les maladies cardiaques

Les graisses sont bien connues pour aider à protéger contre les maladies cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux, mais la population britannique consomme moins de la moitié des quantités recommandées de ces nutriments essentiels, principalement en raison des choix alimentaires excluant les poissons, tels que le végétarisme.
En outre, les approvisionnements maritimes actuels ne peuvent satisfaire que 15% de la demande mondiale. Il est donc nécessaire de disposer d’une source d’huile d’oméga-3 largement acceptable pour les consommateurs, pouvant être augmentée pour répondre à la demande.
Des chercheurs de l’Université, dirigés par le professeur Graham Burdge, ont pour la première fois vérifié auprès des populations si l’huile provenant d’une plante génétiquement modifiée était aussi efficace que l’huile de poisson pour fournir ces acides gras.
Leurs résultats, publiés dans le British Journal of Nutrition, montrent que, lorsque les hommes et les femmes jeunes et d’âge moyen consomment la même quantité d’acides gras essentiels dans un seul repas ordinaire, soit l’huile de poisson, soit l’huile génétiquement modifié venant d’une plante, il n’y avait aucune différence dans leur absorption ou dans le traitement de ces graisses par le corps.

Il n’y a aucun effet néfaste 

De plus, il n’y avait pas de différence entre les hommes et les femmes, mais les participants plus âgés semblaient absorber leurs acides gras plus efficacement. De manière significative, il n’y avait aucun effet néfaste sur ceux qui avaient consommé l’huile modifiée.
Le professeur Graham Burdge de l’Université de Southampton a déclaré: «ces résultats montrent que l’huile de cette plante transgénique est un moyen efficace et apparemment sûr d’apporter de l’EPA et du DHA dans le régime alimentaire, ce qui permet de surmonter les effets négatifs du manque d’EPA et de DHA. »
« En outre, sous réserve d’essais supplémentaires et d’une approbation réglementaire, cela représenterait une opportunité unique pour les agriculteurs qui pourrait avoir un impact positif sur la nutrition de la population mondiale. »

Pourquoi les oméga-3 sont importants ?

Ces acides gras sont importants car ils contribuent à un taux de cholestérol normal, diminuent l’agrégabilité plaquettaire, diminuent légèrement le niveau de pression artérielle et ont un effet anti-inflammatoire. (source : Wikipédia)
Source : Rothamsted Research
Crédit photo : Pixabay