astronautes-problèmes-de-vison-liquide
Aller dans l’espace change votre cerveau. Les astronautes qui ont passé des mois en microgravité ont plus de liquide dans leur cerveau, ce qui peut affecter leur vision même après leur retour sur notre planète.

La microgravité aurait un effet chez les astronautes 

Sur Terre, la gravité attire tous vos fluides corporels vers vos pieds. Dans l’espace, ce n’est pas le cas. «Dès que vous entrez en microgravité, les fluides corporels s’écoulent dans la partie supérieure du corps», déclare Angelique Van Ombergen de l’Université d’Anvers en Belgique. « C’est la raison pour laquelle, quand on voit des images d’astronautes sur la station spatiale, on dirait qu’elles ont la tête gonflée. »
Van Ombergen et ses collègues ont examiné le cerveau de 11 cosmonautes russes avant et après leur passage dans l’espace afin de déterminer les effets de la microgravité sur les ventricules du cerveau – des chambres contenant le liquide céphalo-rachidien.
Ils ont constaté que lorsque les cosmonautes sont retournés sur Terre, le volume de leurs ventricules avait augmenté en moyenne de plus de 11%, ce qui permet de mieux absorber le liquide supplémentaire qui leur est transmis par la microgravité. Même environ sept mois plus tard, les ventricules étaient plus de 6% plus gros qu’avant le lancement dans l’espace des cosmonautes.
Les effets que cela pourrait avoir sur le fonctionnement du cerveau ne sont pas encore clairs. L’équipe a découvert une corrélation entre le volume de l’un des quatre ventricules et la perte d’acuité visuelle, mais elle n’était pas assez forte pour être certain que le ventricule gonflé était en train de provoquer des modifications de la vision qui préoccupent plusieurs astronautes.

Nous devons faire des études supplémentaires

Le fait qu’il y ait des changements dans le cerveau devrait motiver des études supplémentaires, dit Van Ombergen. Tous les cosmonautes participant à cette étude ont été dans l’espace pendant environ six mois. Nous ne savons donc pas si cet effet devient plus prononcé à mesure qu’ils passent plus de temps en microgravité – une considération importante pour les vols plus longs, comme un voyage sur Mars. Ils étaient également tous des hommes et Ombergen a déclaré qu’il était possible que l’effet soit différent chez les femmes.
«Nous devons vraiment contrôler le cerveau, le système visuel, la cognition, car nous ne savons pas si cela aura un effet sur certaines parties du cerveau. Nous allons également vérifier les personnes qui ont passé différentes durées dans l’espace pour savoir si cet effet continue d’augmenter», explique Van Ombergen. . « Actuellement, personne ne le sait. »
Cette recherche a été publiée dans le PNAS
Source : New Scientist
Crédit photo : Pixabay

Les astronautes peuvent avoir des problèmes de vision martinEspace
Aller dans l'espace change votre cerveau. Les astronautes qui ont passé des mois en microgravité ont plus de liquide dans leur cerveau, ce qui peut affecter leur vision même après leur retour sur notre planète. La microgravité aurait un effet chez les astronautes  Sur Terre, la gravité attire tous vos fluides...