venin-scorpion-détecte-cancer-cerveau
Une nouvelle technique d’imagerie conçue pour aider les chirurgiens à identifier l’emplacement des tumeurs malignes du cerveau au cours de la chirurgie montre des résultats prometteurs au début des premiers essais cliniques.

Le venin de scorpion pour mieux distinguer des tumeurs cancéreuses

Cette technique associe une nouvelle caméra du proche infrarouge haute sensibilité à un agent d’imagerie spécial synthétisé à partir d’un acide aminé présent dans le venin de scorpion.
Traiter les gliomes, une sorte de tumeur cérébrale mortelle, peut être incroyablement difficile. Ces tumeurs ne répondent pas bien à la chimiothérapie ou à la radiothérapie conventionnelles et ont tendance à se répandre dans un large spectre de tissus cérébraux, ce qui empêche les chirurgiens de détecter et d’enlever facilement tous les tissus cancéreux.
La nouvelle technique d’imagerie est basée sur un nouveau composé appelé tozuleristide (BLZ-100), qui est une version synthétique optimisée d’un peptide présent dans le venin de scorpion. Ce composé se lie naturellement aux cellules cancéreuses du cerveau. Les chercheurs ont ajouté un colorant fluorescent infrarouge, les cellules tumorales se distinguent alors plus facilement des tissus normaux.
« Avec cette fluorescence, vous voyez la tumeur tellement plus claire qu’elle s’éclaire comme un arbre de Noël », explique Adam Mamelak, auteur principal de la nouvelle recherche.

Un composé non toxique

Cet essai clinique préliminaire a établi que le BLZ-100 est sans danger, non toxique et efficace pour se lier aux tumeurs cérébrales. Dix-sept patients adultes atteints d’un cancer du cerveau ont été testés et l’équipe a constaté que ce composé d’imagerie ne générait aucun effet secondaire indésirable, tout en éclairant efficacement une majorité des tumeurs.
Parallèlement à ce nouvel agent d’imagerie, l’essai clinique testait un système de caméra expérimental capable à la fois de prendre des images dans le proche infrarouge et en lumière blanche. Auparavant, pour réaliser ce type de double imagerie dans un environnement chirurgical, il fallait plusieurs caméras encombrantes.
Cette nouvelle technologie permet de basculer en temps réel entre deux vues d’imagerie, aidant ainsi les chirurgiens à détecter les tumeurs cérébrales et à éliminer efficacement les tissus cancéreux. « Pour un chirurgien, cette intégration transparente de l’imagerie par fluorescence dans le microscope chirurgical est très attrayante », ajoute Mamelak.
L’ensemble de la technique d’imagerie fait actuellement l’objet d’essais cliniques plus vastes, notamment d’une étude portant sur le cancer du cerveau chez l’enfant, avant l’approbation de la FDA dans un proche avenir. Ce composé pourrait également être efficace pour cibler d’autres types de cancer.

Une technique qui peut être utilisée pour d’autres cancers

« La technique utilisée dans cette étude est très prometteuse, non seulement pour les tumeurs cérébrales, mais pour de nombreux autres types de cancers dans lesquels nous devons identifier les zones des cancers », a déclaré Keith Black, de Cedars-Sinai. « L’objectif ultime est d’avoir une plus grande précision aux soins chirurgicaux que nous fournissons à nos patients. »
Cette nouvelle recherche a été publiée dans Neurosurgery.
Source : Cedars-Sinai Medical Center
Crédit photo : Pixabay

Le venin de scorpion pour détecter le cancer du cerveaumartinChimie
Une nouvelle technique d'imagerie conçue pour aider les chirurgiens à identifier l'emplacement des tumeurs malignes du cerveau au cours de la chirurgie montre des résultats prometteurs au début des premiers essais cliniques. Le venin de scorpion pour mieux distinguer des tumeurs cancéreuses Cette technique associe une nouvelle caméra du proche infrarouge...