Une comète transportant de l’eau « semblable à l’océan »

Espace https://live.staticflickr.com/65535/47943182376_184300abf1_b.jpg https://live.staticflickr.com/65535/47943182376_184300abf1_b.jpg Technologie Média 0 https://technologiemedia.net/2019/05/27/une-comete-transportant-de-leau-semblable-a-locean/#respond
715

nasa-comète-eau

La Terre est une planète abondante en eau, mais son origine demeure un mystère. La théorie la plus communément admise est que des comètes et des astéroïdes l’ont transmise via des impacts pendant les premiers jours de la Terre.

Les comètes auraient donné leur eau à la Terre primitive

Une étude de la NASA a maintenant trouvé de nouvelles preuves pour soutenir cette idée. Les observations d’une comète qui a passé près de la Terre il y a quelques mois montrent qu’elle contient de l’eau « semblable à l’océan » – et cela peut également s’appliquer à d’autres comètes précédemment ignorées par les scientifiques.

Certaines théories suggèrent que l’eau est plus ou moins présente depuis le début, alors que la Terre primitive n’était qu’une énorme boule chaude et humide. D’autres théories suggèrent qu’elle a été livrée lorsqu’une proto-planète de la taille de Mars s’est écrasée sur la Terre et a également engendré la Lune.

Mais le consensus général est que l’eau est arrivée depuis des astéroïdes et des comètes . Ces collisions se sont produites beaucoup plus souvent dans les premiers jours du système solaire et, bien que ces roches de l’espace puissent sembler plutôt sèches, de l’eau a été détectée sur elles assez régulièrement.

Cela peut sembler être un dossier clos, mais c’est plus compliqué que cela. La plupart des comètes étudiées jusqu’à présent se sont avérées contenir le mauvais type d’eau. L matériel auquel nous sommes habitués sur Terre est constitué de deux atomes d’hydrogène et d’un atome d’oxygène. Mais il y a aussi de l’eau « lourde », qui contient un atome d’hydrogène avec un neutron supplémentaire.

La comparaison du rapport entre l’eau lourde et régulière entre deux échantillons est une indication solide d’un patrimoine commun, un peu comme un test d’ADN. Et dans presque tous les cas, l’eau des comètes a des rapports très différents de l’eau terrestre. En fait, seule une des 11 comètes étudiées contient de l’ eau « semblable à l’océan ».

Toutes les comètes seraient semblables à 49P/Wirtanen

Jusqu’à maintenant. la comète 49P/Wirtanen, qui a effectué sa rencontre la plus rapprochée de la Terre en décembre 2018, n’est que la deuxième comète à posséder une eau semblable à celle de l’océan. Cette découverte a été effectuée par l’observatoire stratosphérique pour l’astronomie infrarouge ( SOFIA ), qui a pu observer clairement cette roche spatiale depuis son perchoir de haute altitude à bord d’un avion de ligne modifié de Boeing.

Mais la plus grande surprise n’était pas simplement que 49P/Wirtanen contenait le bon type d’eau – cela pourrait indiquer que chaque comète serait semblable, contrairement aux découvertes précédentes. Lorsque les chercheurs ont comparé les données de 49P/Wirtanen à celles d’autres comètes, ils ont constaté que le rapport ne dépendait pas de l’origine des comètes, comme on le croyait auparavant.

Au lieu de cela, il semble plutôt s’agir de la quantité d’eau libérée par les grains de glace dans le nuage de vapeur autour de la comète, et non de la glace à la surface. Cela signifie que les études précédentes sur les comètes seraient fausses, et peut-être qu’elles ont plus de rapports d’eau de type terrestre.

Repenser la façon dont nous étudions les comètes

« C’est la première fois que nous pouvons relier le rapport eau lourde à la régulière de toutes les comètes à un seul facteur », explique Dominique Bockelée-Morvan, deuxième auteur de l’étude. « Nous devrons peut-être repenser la façon dont nous étudions les comètes parce que l’eau libérée par les grains de glace semble être un meilleur indicateur du ratio global de l’eau que l’eau libérée par la glace de surface. »

Cette recherche a été publiée dans la revue Astronomy & Astrophysics Letters.

Source :  NASA
Crédit photo : Pixabay

https://live.staticflickr.com/65535/47943182376_184300abf1_b.jpg