Les canneberges s’allient aux antibiotiques contre les bactéries

Chimie https://live.staticflickr.com/65535/47951673271_b3d38a0916_b.jpg https://live.staticflickr.com/65535/47951673271_b3d38a0916_b.jpg Technologie Média 0 https://technologiemedia.net/2019/05/28/les-canneberges-sallient-aux-antibiotiques-contre-les-bacteries/#respond
653

les-canneberges-aident-les-antiobiotiques-pour-lutter-contre-bactéries

La propagation mondiale de la résistance aux antibiotiques sape les progrès de plusieurs décennies dans la lutte contre les infections bactériennes. En raison de la surconsommation d’antibiotiques en médecine et dans l’agriculture, nous sommes sur le point de revenir à une ère pré-antibiotique dans laquelle des infections mineures peuvent redevenir mortelles. Par conséquent, lutter contre la baisse de l’efficacité des antibiotiques en améliorant leur efficacité est un objectif crucial.

L’extrait de canneberges augmente les effets des antibiotiques 

Les canneberges sont très recherchées pour leur goût acidulé et les antioxydants qu’elles contiennent, mais une nouvelle étude publiée dans la revue Advanced Science indique qu’elles pourraient également contribuer à la lutte contre les bactéries. Lorsqu’elles sont traitées avec des molécules dérivées de la canneberge, les bactéries pathogènes deviennent plus sensibles aux faibles doses d’antibiotiques. De plus, les bactéries ne développent pas de résistance aux antibiotiques, selon les conclusions des chercheurs de l’Université McGill et de l’Institut national de la recherche scientifique de Montréal.

Étant donné la croyance populaire selon laquelle boire du jus de canneberge est utile contre les infections des voies urinaires, les chercheurs ont voulu en savoir plus sur les propriétés moléculaires de ce fruit en traitant diverses bactéries avec un extrait de canneberge. Les bactéries sélectionnées pour cette étude étaient celles responsables des infections des voies urinaires, de pneumonies et de gastro-entérites ( Proteus mirabilis, Pseudomonas aeruginosa et Escherichia coli ).

«Normalement, lorsque nous traitons des bactéries avec un antibiotique en laboratoire, celles-ci finissent par acquérir une résistance avec le temps», a déclaré Nathalie Tufenkji, professeure en génie chimique à McGill au Canada, et auteure principale de l’étude. En utilisant un extrait de canneberges combiné à un antibiotique, aucune résistance s’est développée. Nous avons été très surpris par cela, et nous le voyons comme une opportunité importante. »

L’extrait agit de deux manières

Les analyses ont montré que l’extrait de canneberge augmentait la sensibilité bactérienne aux antibiotiques en agissant de deux manières. Premièrement, cela rend la paroi cellulaire bactérienne plus perméable à l’antibiotique et, deuxièmement, cela interfère avec le mécanisme utilisé par la bactérie pour extraire l’antibiotique. Par conséquent, l’antibiotique pénètre plus facilement et les bactéries ont plus de difficulté à s’en débarrasser, ce qui explique pourquoi l’antibiotique est efficace à faibles doses.

«Ce sont des résultats vraiment excitants», a déclaré le coauteur Éric Déziel, professeur de microbiologie à l’INRS. «L’activité est générée par des molécules appelées proanthocyanidines. Il existe plusieurs types de proanthocyanidines, qui peuvent travailler ensemble pour obtenir ce résultat. Nous devrons faire plus de recherche pour déterminer ceux qui sont les plus actifs en synergie avec l’antibiotique. »

Après avoir confirmé l’activité des molécules de canneberge en culture bactérienne, les chercheurs l’ont testé pour déterminer si cet effet persistait dans un modèle animal préliminaire: des insectes infectés. Étant donné que l’effet synergique de l’extrait et de l’antibiotique a également été observé chez les insectes, d’autres expériences seront menées pour identifier clairement les molécules actives.

Combiné avec l’extrait de canneberge des antibiotiques pourraient être utilisés à nouveau

Si les résultats sont confirmés chez les animaux, certaines classes d’antibiotiques présentant des niveaux de résistance élevés pourraient à nouveau être utiles combiné à l’extrait de canneberge pour augmenter leur potentiel.

«Nous sommes impatients de poursuivre cette recherche», a déclaré Tufenkji. « Notre espoir est de réduire les doses d’antibiotiques nécessaires en médecine humaine et vétérinaire dans le cadre des efforts de lutte contre la résistance aux antibiotiques. »

Source : McGill University
Crédit photo sur Unsplash :  Anita Austvika

https://live.staticflickr.com/65535/47951673271_b3d38a0916_b.jpg