les-grandes-villes-produire-leurs-nuages
Les poètes romantiques ont peut-être raison: la vie est tout simplement plus sombre en ville. En effet, il est bien connu que les villes où il y a beaucoup de béton sont souvent plusieurs degrés plus chaudes que les banlieues verdoyantes.

Les grandes villes sont plus nuageuses

Mais les scientifiques ont maintenant déterminé que ces villes étaient également capables de prolonger leur propre couverture nuageuse. En étudiant les images satellitaires de Londres et de Paris, les scientifiques ont découvert qu’au printemps et en été, ces mégapoles modernes étaient toujours plus nuageuses l’après-midi et le soir, et ce, de plusieurs points de pourcentage, que les zones rurales les plus proches.
Ce résultat est surprenant: le manque de végétation dans ces villes a également tendance à les assécher, ce qui devrait réduire l’évaporation de l’eau et la formation de nuages.
En utilisant des observations au sol à Londres, les chercheurs suggèrent que la chaleur retenue par les bâtiments jusqu’à la fin de l’après-midi entraîne des turbulences dans l’air et alimente en humidité les nuages , rapportent-ils ce mois-ci dans npj Climate and Atmospheric Science.

Un phénomène similaire serait commun dans les grandes villes

Bien que cette étude n’ait documenté que ces nuages ​​présents durant de longues périodes de temps dans deux villes européennes, il y a de bonnes raisons de croire qu’un phénomène similaire est commun dans les villes de Mexico, à Lodz en Pologne et plusieurs autres grandes villes du monde,.
Source : Science
Crédit photo sur Unsplash :  Fas Khan