Un matériau auto-cicatrisant

Technologie https://live.staticflickr.com/65535/47974931103_70b56f74ef_b.jpg https://live.staticflickr.com/65535/47974931103_70b56f74ef_b.jpg Technologie Média 0 https://technologiemedia.net/2019/05/31/un-materiau-auto-cicatrisant/#respond
372

un-matériau-autocicatrisant

Qui n’a jamais rêvé d’avoir par exemple une paire de lunettes qui une fois brisée, pourrait se réparer d’elle-même au lieu de devoir la jetées. C’est dans cet esprit, que de nombreux groupes ont mis au point des matériaux auto-cicatrisants – et l’une des dernières réalisations fonctionne comme le sang.

Un matériau qui se répare par lui-même

Sous la direction du professeur Keivan Davami, une équipe de la Lamar University, au Texas, a commencé avec une résine liquide qui durcit lorsqu’elle est exposée à la lumière ultraviolette. En utilisant une forme d’impression 3D connue sous le nom de stéréolithographie assistée par laser, les scientifiques ont pu créer des objets simples dans lesquels la majeure partie de cette résine avait été exposée aux rayons ultraviolets, ce qui l’a solidifiée, tandis que de petits réservoirs de résine liquide non exposée étaient piégés à l’intérieur.

Tant que ces objets restent intacts, le liquide demeure à l’intérieur. Cependant, si la résine polymérisée se fissure, une action par capillarité attire une partie de la résine liquide. Une fois rapidement exposée à une source de lumière ultraviolette artificielle, cette résine liquide se polymérise pour sceller la fissure.

Ce n’est pas sans rappeler la manière dont le sang s’échappe à la surface d’une blessure pour la guérir. Davami et ses collègues développent maintenant cette technologie pour l’améliorer, dans le but de réduire la quantité d’énergie lumineuse nécessaire à la polymérisation. En fin de compte, ils aimeraient voir ce matériau se soigner lui-même sans intervention humaine, en utilisant des sources UV ambiantes telles que la lumière du Soleil.

Un matériau pouvant être utilisé pour réparer des montures de lunettes

« On espère que ce matériau pourra éventuellement être utilisé pour des articles tels que des outils, des montures de lunettes ou même la semelle de chaussures. », explique Davami.

Un article sur cette recherche a récemment été publié dans la revue Scientific Reports.

Source : Lamar University
Crédit photo sur Unsplash : Nicole Honeywill

https://live.staticflickr.com/65535/47974931103_70b56f74ef_b.jpg