antidépresseurs-contre-les-bactéries-intracellulaires
Selon des travaux de chercheurs de la faculté de médecine de l’Université Virginia Commonwealth et de collaborateurs d’autres établissements, certains antidépresseurs pourraient potentiellement être utilisés pour traiter un grand nombre de maladies causées par des bactéries vivant à l’intérieur des cellules humaines.

Des antidépresseurs contre des bactéries intracellulaires 

En effet, une étude montre que les antidépresseurs appelés FIASMA (Functional inhibitors of acid sphingomyelinase), notamment la désipramine, l’amitriptyline et la nortriptyline, arrêtent la croissance ou détruisent quatre différentes bactéries pathogènes intracellulaires dans des cultures animales et des modèles de tissus en laboratoire.
«Le nombre d’antibiotiques pour les maladies causées par des bactéries intracellulaires sont limitées car plusieurs de ces médicaments ne peuvent pas pénétrer dans les membranes de nos cellules- elles sont donc protégées », a déclaré Jason Carlyon, Ph.D., responsable de l’étude et professeur au département de microbiologie et d’immunologie de la Virginia Commonwealth University.
Les antibiotiques tétracyclines sont le plus souvent prescrits pour traiter les infections bactériennes intracellulaires car ils peuvent traverser les membranes cellulaires pour atteindre les microbes. Cependant, les tétracyclines peuvent provoquer des réactions allergiques chez certains patients et les médecins déconseillent leur utilisation par les femmes enceintes et les enfants en raison d’effets secondaires indésirables. En outre, une résistance aux antibiotiques chez certaines bactéries intracellulaires a été rapportée.
Ce qu’il faut savoir c’est que ces bactéries intracellulaires ne peuvent pas se reproduire en dehors de leur cellule hôte, ce qui signifie que leur reproduction dépend entièrement des ressources intracellulaires. Et c’est là qu’intervient la découverte ces chercheurs; ces antidépresseurs limitent l’accès à une substance vitale pour ces bactéries: le cholestérol.

Ils limitent l’accès au cholestérol intracellulaire 

Essentiellement les FIASMAs en limitant l’accès au cholestérol intracellulaire pour ces bactéries, contournent finalement la nécessité de cibler directement la bactérie, limitant par le fait même la possibilité qu’elles ne deviennent résistantes, comme c’est le cas actuellement pour de nombreuses bactéries, surtout si un traitement aux antibiotiques se prolonge pendant plusieurs mois.
Les chercheurs ont d’abord prouvé l’efficacité du traitement par ces antidépresseurs en arrêtant l’anaplasmose chez les souris et les cultures de tissus. Ensuite, ils ont étendu leurs observations pour démontrer que ce type de traitement avait également tué l’agent de la fièvre Q, et inhibé partiellement les infections à Chlamydia.
« Ce qui est tellement excitant à propos de cette étude est que cette classe de médicaments que nous avons évalué cible une enzyme dans nos cellules régulant le cholestérol, pas les bactéries », a déclaré Carlyon. «Je n’envisage pas que les agents pathogènes puissent développer une résistance à ce traitement car il cible une voie dont ils ont vraiment besoin pour se développer et survivre à l’intérieur du corps.»

La résistance est un problème mondial

Ainsi ce traitement avec des FIASMAs, pourrait remplacer complètement les antibiotiques pour certaines bactéries, comme Chlamydia pneumoniae et Coxiella burnetti. » Et en limitant l’utilisation de médicaments antibactériens, les FIASMAs permettraient de ne pas participer à l’augmentation de la résistance aux antibiotiques qui constitue un problème mondial.
Les résultats de cette recherche ont été publiés dans Life Science Alliance.
Source : Virginia Commonwealth University
Crédi photo sur Unsplash :  Sharon McCutcheon

Des antidépresseurs pour traiter plusieurs maladies infectieusesmartinBiologie
Selon des travaux de chercheurs de la faculté de médecine de l'Université Virginia Commonwealth et de collaborateurs d'autres établissements, certains antidépresseurs pourraient potentiellement être utilisés pour traiter un grand nombre de maladies causées par des bactéries vivant à l'intérieur des cellules humaines. Des antidépresseurs contre des bactéries intracellulaires  En effet, une étude montre que...