microbiome-rajeunit-le système-immunitaire
Une nouvelle étude réalisée par des chercheurs de l’Institut Babraham au Royaume-Uni suggère que le déclin du système immunitaire lié à l’âge n’est pas irréversible et qu’il peut éventuellement être amélioré en reconstituant un microbiome intestinal vieillissant. Les scientifiques ont découvert que les greffes de selles de jeunes souris à de vieilles souris produisaient des améliorations significatives du système immunitaire intestinal chez ces animaux.

Renforcer notre système immunitaire via notre microbiome

En vieillissant, parmi la multitude de changements qui se produisent dans notre corps, il y a un lent déclin de la diversité de notre microbiome. Plusieurs études ont relaté de nettes différences entre les microbiomes d’êtres humains âgés et ceux d’adultes plus jeunes . Cette nouvelle recherche visait à déterminer si ces modifications du microbiome liées à l’âge étaient associées à une diminution de la fonction immunitaire de l’intestin.
« Nos microbiomes intestinaux sont constitués de centaines de types différents de bactéries. Celles-ci sont essentielles à notre santé et jouent un rôle dans notre métabolisme, notre fonction cérébrale et notre réponse immunitaire », a déclaré Marisa Stebegg, chercheuse principale de l’étude.
« Notre système immunitaire interagit constamment avec les bactéries du tractus gastro-intestinal. En tant qu’immunologistes qui étudient la raison pour laquelle notre système immunitaire ne fonctionne pas aussi bien que nous vieillissons, nous étions intéressés à déterminer si la composition du microbiome intestinal pouvait influencer la force de la réponse immunitaire de l’intestin. »

Les souris plus âgées avaient une meilleure réponse  immunitaire 

L’étude a porté sur des greffes de selles conçues pour rajeunir le microbiome de souris âgées avec des échantillons de leurs homologues plus jeunes. Les résultats ont été convaincants, les souris les plus âgées présentaient une nette amélioration de la réponse immunitaire intestinale.
« À notre surprise, le co-hébergement a sauvé la réponse immunitaire intestinale réduite chez des souris âgées », a déclaré Michelle Linterman, responsable du programme d’immunologie à l’Institut Babraham. « En regardant le nombre de cellules immunitaires impliquées, les souris âgées présentaient des réponses immunitaires intestinales quasiment identiques à celles des souris les plus jeunes. »
Il est important de noter que cette étude n’a été menée que chez des souris et rien n’indique que ces résultats seraient similaires chez l’homme. Cependant, cette étude indique que la relation entre un microbiome intestinal vieillissant et un système immunitaire affaibli peut avoir un lien.
En confirmant qu’une modification du microbiome pouvait produire une amélioration de la réponse du système immunitaire, cette étude s’ajoute à un corpus de données qui implique les intestins dans diverses maladies liées à l’âge.

D’autres études vont dans le même sens

Une étude fascinante réalisée en 2017 a révélé que lorsqu’un certain type de poissons d’âge moyen recevaient des greffes de selles de poissons plus jeunes, ils vivaient 37% plus longtemps que leurs homologues non traités. Une étude plus récente sur des souris a révélé que la modulation du microbiome de souris d’âge moyen améliorait les fonctions immunitaires dans le cerveau, ralentissant ainsi le déclin cognitif lié à l’âge. Et nous savons également que les cellules immunitaires dans l’intestin peuvent être directement liées à la neuroinflammation dans le cerveau.
Toutes ces recherches accumulées sont incontestablement convaincantes, mais il est certainement encore trop tôt pour cela soit utilisé comme traitement chez l’humain. Il faudra être certain par exemple qu’une restauration du microbiome puisse être reproduite en clinique, mais il semble qu’à l’avenir, le vieillissement et demeurer en bonne santé pourrait être facilité par une variété de bons microbes dans nos intestins.

Les points à retenir

  • Les greffes fécales de jeunes souris reconstituent le microbiome intestinal et renforcent le système immunitaire intestinal chez les souris âgées.
  • Cette étude démontre que la diminution de la réponse immunitaire de l’intestin en raison de l’âge n’est pas irréversible et qu’elle peut être amplifiée chez les personnes âgées.
  • Le microbiome intestinal pourrait être une cible pour le traitement d’une gamme de symptômes associés à l’âge afin de faciliter un vieillissement en bonne santé.

Cette nouvelle étude a été publiée dans la revue Nature Communications.
Source : Babraham Institute
Crédit photo : Pixabay

Un bon microbiome rajeunit le système immunitairemartinBiologie
Une nouvelle étude réalisée par des chercheurs de l'Institut Babraham au Royaume-Uni suggère que le déclin du système immunitaire lié à l'âge n'est pas irréversible et qu'il peut éventuellement être amélioré en reconstituant un microbiome intestinal vieillissant. Les scientifiques ont découvert que les greffes de selles de jeunes souris...