les-ptérodactyles-enfants-pouvaient-voler-très-tôt
Une découverte révèle que les ptérodactyles, des reptiles volants disparus depuis des millions d’années, avaient une capacité remarquable: ils pouvaient voler dès la naissance. L’importance de cette découverte est mise en évidence par le fait qu’aucun autre vertébré vivant aujourd’hui, ni ceux de l’histoire des archives fossiles, n’a eu cette capacité.

Les ptérodactyles pouvaient voler très tôt

Cette découverte a un impact profond sur notre compréhension du mode de vie des ptérodactyles, ce qui est essentiel pour comprendre le fonctionnement du monde des dinosaures. Auparavant, on pensait que les ptérodactyles ne pouvaient voler que s’ils avaient presque atteint leur taille adulte, comme les oiseaux ou les chauves-souris. Cette hypothèse était basée sur des embryons fossilisés des créatures trouvées en Chine et dont les ailes étaient peu développées.
Cependant, David Unwin, paléobiologiste de l’Université de Leicester spécialisé dans l’étude des ptérodactyles, et Charles Deeming, zoologiste de l’Université de Lincoln, qui étudie la reproduction aviaire et reptilienne, ont réfuté cette hypothèse. Ils ont comparé ces embryons avec des données sur la croissance prénatale chez les oiseaux et les crocodiles, en concluant qu’ils étaient encore à un stade précoce de leur développement et très loin de l’éclosion.
La découverte d’embryons plus avancés en Chine et en Argentine, décédés juste avant l’éclosion, prouve que les ptérodactyles ont la capacité de voler dès la naissance. Le Dr David Unwin a déclaré: « théoriquement, ce que les ptérosaures ont fait, grandir et voler, est impossible, mais ils ne le savaient pas, alors ils l’ont quand même fait. »

C’était un mécanisme de survie

Une autre différence fondamentale entre les bébés ptérodactyles et les bébés oiseaux ou les chauves-souris, est qu’ils n’avaient aucun soin parental et devaient se nourrir et se soigner dès la naissance. Leur capacité à voler leur a donné un mécanisme de survie qui leur a permis d’échapper aux dinosaures carnivores. Cette capacité s’est également révélée être l’une de leurs principales causes de mortalité, le processus de vol exigeant et dangereux ayant entraîné la mort d’un grand nombre d’entre eux très tôt.
Cette recherche a également remis en question l’opinion actuelle selon laquelle les ptérodactyles se comportaient de la même manière que les oiseaux et les chauves-souris et a fourni des réponses à certaines questions concernant ces animaux. Étant donné que ces animaux pouvaient voler dès la naissance, cela fournit une explication de la raison pour laquelle elles ont pu avoir d’énormes ailes, bien plus grandes que toutes les espèces d’oiseaux ou de chauves-souris historiques ou actuelles.
La façon dont ils ont pu mener à bien ce processus nécessitera des recherches supplémentaires, mais c’est une question qui n’aurait jamais été posée sans cette récente découverte. Le Dr Deeming a ajouté: « notre découverte montre que les ptérosaures sont différents des oiseaux et des chauves-souris et que l’anatomie comparée peut ainsi révéler de nouveaux modes de développement chez des espèces éteintes. »
Les résultats de cette recherche ont été publiées dans Proceedings of the Royal Society B: Biological Sciences.
Source : New Scientist
Crédit photo : Pixabay