Un nouveau médicament pour traiter les maladies du foie

biothechnologie https://live.staticflickr.com/65535/48068352388_341b7749c9_b.jpg https://live.staticflickr.com/65535/48068352388_341b7749c9_b.jpg Technologie Média 0 https://technologiemedia.net/2019/06/15/un-nouveau-medicament-pour-traiter-les-maladies-du-foie/#respond
545

un-médicament-pour-les-maladies-du-foie

Un nouveau médicament pour les maladies chroniques du foie a été identifiée par une collaboration de recherche internationale impliquant une équipe de l’Université du Queensland.

Un médicament a été identifié contre les maladies du foie

Le professeur Matt Sweet et le Dr Divya Ramnath de l’ Institut des biosciences moléculaires (IMB) d’UQ ont collaboré avec le principal auteur de l’étude, le Dr Ekihiro Seki, de Cedars-Sinai à Los Angeles, afin d’identifier des gènes liés à la progression de la maladie chronique du foie.

Le Dr Ramnath a déclaré qu’ils avaient aidé à confirmer qu’une molécule appelée hyaluronane (HA), utilisée comme marqueur de la maladie du foie, avait également un rôle à jouer dans la progression de la maladie de cet organe.

« Les tests sanguins pour détecter les niveaux d’HA peuvent indiquer la gravité de la maladie du foie chez les patients, mais jusqu’à présent, son rôle exact dans la progression de la maladie n’avait pas été complètement compris », a déclaré le Dr Ramnath.

«Grâce aux échantillons cliniques fournis par la professeure Elizabeth Powell de la faculté de médecine de l’UQ , nous avons pu confirmer qu’une enzyme qui fabrique l’HA était à des niveaux plus élevés chez les patients présentant des stades avancés de la maladie. « Cela signifie que ce n’est pas simplement un marqueur, c’est maintenant une cible potentielle pour un médicament. »

Les maladies chroniques du foie atteignent des proportions épidémiques avec près de 30% de la population mondiale présentant une accumulation de graisse dans le foie, appelée stéatose hépatique non alcoolique (NAFLD). Une proportion de patients ayant une NAFLD évolue vers une forme plus sévère de la maladie appelée stéatohépatite non alcoolique (NASH).

Une maladie du foie non traitée peut mener à la cirrhose

«La NAFLD peut être ralentie par des modifications du régime alimentaire, mais si des lésions constantes du foie et une inflammation ne sont pas traitées, elles peuvent mener à une maladie associée à la cirrhose et au cancer du foie.

«Il n’existe actuellement aucun médicament pour traiter certaines formes d’insuffisance hépatique chronique, de sorte que de nouvelles cibles thérapeutiques sont indispensables», a déclaré le Dr Ramnath.

Le professeur Sweet a déclaré qu’il était maintenant entendu que les formes courtes de la molécule d’HA pouvaient créer une réponse immunitaire, provoquant une inflammation et une gravité accrue de la maladie.

Inhiber la production d’HA réduit la gravité d’une maladie du foie

« Cela a été très enrichissant de travailler avec le Dr Seki de Cedars-Sinai, qui a ensuite montré que si la production d’HA était inhibée chez les souris, la gravité d’une maladie du foie était réduite », a-t-il déclaré.

« Cette collaboration internationale a fait progresser nos connaissances sur cette maladie complexe et prévalente, et les résultats de cette étude pourraient en définitive fournir une stratégie pour mettre au point de nouveaux traitements qui sont indispensables, alors que les maladies du foie progressent dans plusieurs pays. »

Cette étude a été publiée dans Science Translational Medicine.

Source : University of Queensland
Crédit photo : Pixabay

https://live.staticflickr.com/65535/48068352388_341b7749c9_b.jpg