un-nouveau-type-de-mémoire-pour-ordinateurs-et-appareils-électroniques
Les scientifiques de Lancaster ont inventé et breveté un nouveau type de mémoire informatique susceptible de résoudre la crise énergétique liée au numérique.

Un nouveau type de mémoire informatique 

Ce dispositif de mémoire électronique – décrit dans une recherche publiée dans Scientific Reports – promet de transformer notre quotidien avec une consommation d’énergie extrêmement faible.
À la maison, l’utilisation accrue d’ordinateurs et de gadgets a complètement annulé les économies d’énergie générées par un éclairage et des appareils efficaces. En 2025, un «torrent de données» devrait consommer un cinquième de l’électricité mondiale. Mais ce nouvel appareil réduirait d’un cinquième le pic de consommation énergétique des centres de données.
Cela permettrait également, par exemple, aux ordinateurs qui n’ont pas besoin de démarrer et qui pourraient instantanément et imperceptiblement passer en mode veille d’économiser de l’énergie, même entre des actions-clés.
Cet appareil est la concrétisation de la recherche d’une «mémoire universelle» qui préoccupe les scientifiques et les ingénieurs depuis des décennies.
Manus Hayne, professeur de physique à l’Université de Lancaster, a déclaré: «la mémoire universelle, qui contient des données stockées de manière robuste et facilement modifiables, est largement considérée comme irréalisable, voire impossible, mais ce dispositif démontre ces propriétés contradictoires. »

Un dispositif utilisant la mécanique quantique

Un brevet américain a été attribué pour ce dispositif de mémoire électronique avec un autre brevet en instance, alors que plusieurs entreprises ont manifesté leur intérêt ou sont activement impliquées dans la recherche.
Les inventeurs de ce dispositif ont utilisé la mécanique quantique pour résoudre le dilemme qui consiste à choisir entre un stockage de données stables à long terme et une écriture et un effacement à faible consommation d’énergie.
Cet appareil pourrait remplacer le marché de 100 millions de dollars de la mémoire DRAM (Dynamic Random Access Memory), qui est la «mémoire de travail» des ordinateurs, ainsi que la mémoire à long terme des lecteurs flash.
Bien que l’écriture de données sur la mémoire DRAM soit rapide et ait une faible consommation d’énergie, les données sont volatiles et doivent être continuellement «actualisées» pour éviter leur perte: c’est clairement peu pratique et inefficace. La mémoire flash stocke les données de manière robuste, mais l’écriture et l’effacement sont lents, gourmands en énergie et détériorent lentement les composants, les rendant inutilisables pour la mémoire de travail.

Une durée de stockage qui dépasse l’âge de l’Univers

Le professeur Hayne a déclaré: «l’idéal est de combiner les avantages des deux sans leurs inconvénients, et c’est ce que nous avons démontré. Notre appareil a une durée de stockage des données intrinsèques qui devrait dépasser l’âge de l’Univers, mais il peut enregistrer ou supprimer des données en utilisant 100 fois moins d’énergie que la DRAM. »
Source : Lancaster University
Crédit photo : Pixabay

Découverte de la mémoire informatique universellemartinOrdinateur
Les scientifiques de Lancaster ont inventé et breveté un nouveau type de mémoire informatique susceptible de résoudre la crise énergétique liée au numérique. Un nouveau type de mémoire informatique  Ce dispositif de mémoire électronique - décrit dans une recherche publiée dans Scientific Reports - promet de transformer notre quotidien avec une...