lunettes-visioon-toujours-nette
Peu importe la qualité de votre vision, il y a de bonnes chances qu’elle commence à se détériorer à un moment donné de votre vie. La presbytie est une forme courante de vision altérée induite par l’âge, dans laquelle les lentilles des yeux deviennent raides et ont du mal à se concentrer sur les objets en gros plan.

Des lunettes qui s’ajustent automatiquement

À présent, une équipe de Stanford a développé une paire de lunettes appelées autofocales, qui utilisent des lentilles remplies de liquide, des caméras à détection de profondeur et une technologie de suivi du regard afin de garantir que tout ce que le porteur regarde reste net.
La solution la plus élémentaire à la presbytie est une paire de lunettes mais il faut les enlever pour voir à distance. Les lentilles progressives, qui ont plusieurs zones de vision à différentes distances, peuvent être portées tout le temps, mais elles ont notoirement peu de mise au point à la périphérie.
Les lunettes à repères automatiques de Stanford sont conçus pour résoudre ces problèmes. Ces prototypes sont remplis de fluide qui réagit au courant électrique, devenant de plus en plus mince et épais pour modifier la mise au point en fonction des besoins. À côté de ces objectifs, vous disposez d’un système de suivi du regard qui surveille la position du porteur et d’une caméra de détection des profondeurs qui calcule la distance d’un objet et ajuste la mise au point en conséquence.
« Plus d’un milliard de personnes souffrent de presbytie et nous avons créé une paire de lunettes autofocales qui pourraient un jour corriger leurs visions beaucoup plus efficacement que les lunettes traditionnelles », a déclaré Gordon Wetzstein, coauteur de l’étude.
L’équipe a testé leurs prototypes sur 56 personnes atteintes de presbytie. Les sujets testés ont déclaré que ces nouvelles lunettes permettaient plus facilement et plus rapidement de lire et d’accomplir d’autres tâches que les lunettes progressives.

D’autres lunettes semblables existent mais elles ont toutes de petits défauts

Les chercheurs reconnaissent qu’ils ne sont pas ceux qui ont inventé ni les lentilles ni la technologie de suivi du regard, mais ils semblent être les premiers à combiner les deux systèmes en un seul système pour s’attaquer aux problèmes de vision.
D’autres appareils similaires utilisent des lentilles spéciales dotées de capteurs de mouvement afin de passer à la prescription appropriée lorsque le porteur regarde vers le haut ou le bas, tandis que d’autres ont des molettes pour permettre le réglage manuel de la mise au point. Vous avez également la société gantoise Morrow, qui offre des lunettes autifocales, mais vous devez presser un bouton pour ajuster ces lunettes, alors que celles de Stanford s’ajustent automatiquement.
Les lunettes qui se rapprochent le plus de celles de Stanford sont celles de Deep Optics, qui utilisent des cristaux liquides pour ajuster la mise au point. Mais elles sont coûteuses et ne sont pas encore sur le marché même après les avoir dévoilés il y a trois ans.

Réduire la taille de cette technologie pour en faire des lunettes de tous les jours

La prochaine étape pour l’équipe consistera à réduire la taille de cette technologie. À l’heure actuelle, ces lunettes sont volumineuses, comme un casque de réalité virtuelle, ce qui était une plainte courante des participants lors de cette étude. Les rendre plus légères, plus éconergétiques et plus élégantes pourrait les aider à devenir des lunettes de tous les jours.
Cette recherche a été publiée dans la revue Science Advances.
Source : Stanford University
Crédit photo : Pixabay

Des lunettes "autofocales" à détection de profondeur martinTechnologie
Peu importe la qualité de votre vision, il y a de bonnes chances qu'elle commence à se détériorer à un moment donné de votre vie. La presbytie est une forme courante de vision altérée induite par l’âge, dans laquelle les lentilles des yeux deviennent raides et ont du mal...