L’Inde lancera un rover au pôle Sud de la lune

Pas de commentaire
Espace https://live.staticflickr.com/65535/48257725052_95af7d5e79_b.jpg https://live.staticflickr.com/65535/48257725052_95af7d5e79_b.jpg Technologie Média 0 https://technologiemedia.net/2019/07/11/linde-lancera-un-rover-au-pole-sud-de-la-lune/#respond
447

Inde-rover-pôle-sud-lune

L’Inde retourne sur la lune. La deuxième mission lunaire du pays, appelée Chandrayaan 2, devrait débuter le 14 juillet et atterrir sur la surface de la Lune au début de septembre. Il sera lancé à bord de la plus puissante des fusées indiennes, la GSLV Mk III, depuis le Centre spatial Satish Dhawan en Inde.

L’Inde retourne sur la Lune avec Chandrayaan 2

Cette mission est le successeur de Chandrayaan 1, lancé par l’Organisation indienne de recherche spatiale (ISRO) en 2008. Cette mission consistait en un orbiteur et un impacteur qui se sont écrasés sur la surface lunaire et ont libéré un nuage de débris, y compris de la vapeur d’eau qui a confirmé qu’il y avait de l’eau sur la Lune.

Chandrayaan 2 sera plus sophistiqué, avec un orbiteur, un atterrisseur appelé Vikram et un petit rover appelé Pragyan. Vikram et Pragyan sont conçus pour ne durer qu’un jour lunaire – environ 14 jours terrestres – avant de s’éteindre dans le froid de la nuit sur la Lune.

Si tout se passe bien, l’atterrisseur alunira entre deux cratères situés près du pôle Sud, où il laissera l’atterrisseur se dérouler et explorer. Ses six roues lui permettront d’avancer à la surface lunaire à environ un centimètre par seconde et d’étudier la composition chimique de la poussière lunaire.

L’atterrisseur et l’orbiteur auront des instruments scientifiques

L’atterrisseur et l’orbiteur ont également à leur bord des instruments scientifiques. L’atterrisseur dispose d’un sismomètre conçu pour examiner les tremblements de la Lune, d’une sonde permettant de mesurer les propriétés thermiques de la surface lunaire et d’instruments permettant d’observer l’atmosphère ténue de la lune, ainsi que d’un miroir spécial venant de la NASA, permettant de mesurer avec précision la distance entre la Terre et la Lune.

L’orbiteur dispose d’une suite de huit instruments scientifiques permettant de cartographier la surface lunaire et d’étudier son atmosphère pour mieux comprendre l’histoire de notre satellite naturel.

Si l’atterrissage est réussi, l’Inde sera la quatrième nation à réussir un alunissage en douceur sur ce satellite après les États-Unis, l’URSS et la Chine, et la première à atterrir près du pôle Sud.

Le pôle Sud contient de la glace d’eau

C’est particulièrement important car le pôle Sud de la Lune a de la glace d’eau dans certains de ses cratères, ce qui en fait une cible prometteuse pour l’exploration humaine pour de futures missions, comme celle des États-Unis en 2024.

Source : New Scientist
Crédit photo : Pixbay

https://live.staticflickr.com/65535/48257725052_95af7d5e79_b.jpg

0 thoughts on “L’Inde lancera un rover au pôle Sud de la lune”

Écrivez ou commentez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *