peau-artificiellle-bras-robotique-1000-fois-plus-rapide
Une peau artificielle qui détecte la température et la pression peut envoyer des signaux 1000 fois plus rapidement que le système nerveux humain. Cette peau pourrait un jour recouvrir les prothèses pour aider les gens à mieux les utiliser ou être utilisée sur des robots pour les aider à percevoir leur environnement.

Une peau artificielle qui détecte des signaux 1000 fois plus rapides

Benjamin Tee de l’Université nationale de Singapour et ses collègues ont créé cette peau artificielle, composée de capteurs physiques, capables de détecter la pression, la courbure et la température, et qui sont placés à l’intérieur d’une couche de plastique.
Tous ces capteurs sont reliés entre eux par un seul fil, ce qui signifie que les mesures effectuées sur la peau arrivent en même temps. «En revanche, la plupart des systèmes électroniques sont synchrones, ce qui signifie qu’ils doivent balayer chaque capteur un par un,» dit Tee. “Numériser chaque capteur un par un prend du temps. Si vous avez 1 000 capteurs et que chacun prend 1 milliseconde à numériser, l’opération de numérisation complète dure 1 seconde. ”
Cette approche signifie que, dans l’ensemble, la peau artificielle envoie des signaux environ 1000 fois plus rapidement que les nerfs de la peau humaine. «Lorsque nous touchons à une tasse de café, par exemple, notre peau envoie instantanément des signaux électriques à nos muscles et à notre cerveau pour qu’ils soient traités», explique-t-il. «Les informations sont envoyées via des nerfs, et nous en avons beaucoup, en fait, plus de 150 000 kilomètres de nerfs dans chaque être humain.»
L’équipe a testé leur peau artificielle sur le pouce d’une main robotisée, ce qui a permis au robot de saisir une tasse de café sans la laisser glisser, car il pouvait ressentir immédiatement quand la tasse changeait de position.

Cette peau pourrait redonner des sensations à des prothèses robotiques

«[Cela] a le potentiel de simplifier considérablement [la conception d’une peau artificielle] et de permettre aux robots d’avoir de la peau sur l’ensemble de leurs corps, tout comme les humains», déclare Tee. Une autre application de cette technologie pourrait être pour les prothèses robotiques, qui permettrait de redonner des sensations aux individus.
Les résultats de cette recherche ont été publiés dans Science Robotic.
Source : New Scientist
Crédit photo : Pixabay

Une peau artificielle qui détecte des signaux 1000 fois plus vite que les nerfs humainsmartinTechnologie
Une peau artificielle qui détecte la température et la pression peut envoyer des signaux 1000 fois plus rapidement que le système nerveux humain. Cette peau pourrait un jour recouvrir les prothèses pour aider les gens à mieux les utiliser ou être utilisée sur des robots pour les aider à...